Dossier Retour au dossier Space 2019

Difficultés, stress, dépression...Les éleveurs aussi ont droit au bien-être !

| par | Terre-net Média

Pour la troisième année consécutive, le réseau Trame organisait des déjeuners-débats entre éleveurs lors du Space à Rennes. Dans ce cadre, le bien-être, non pas des animaux, mais des éleveurs était au programme. Éleveur en Corrèze, Jean-François Mathieu intervient également en tant que consultant en programmation neuro-linguistique auprès d'agriculteurs « en doute face à une accumulation de difficultés », pour qu'ils reprennent confiance en eux. Témoignage.

Jean-François Mathieu : « Eleveurs, la fatalité n'existe pas ! »

 

Jean-François Mathieu est éleveur en Corrèze. Mais pas que ! Depuis quelques années, il est consultant en programmation neuro-linguistique, une technique pour redonner confiance à des agriculteurs en doute ou qui doivent faire face à une accumulation de difficultés. « J’ai exercé une quinzaine d’années en tant que conseiller d’un organisme de conseil agricole. Je faisais du conseil classique, c’est-à-dire technique, administratif et juridique », explique Jean-François Mathieu sur le plateau de la Space webTV, en marge d'un débat sur le bien-être des éleveurs, organisé par Trame et la FRGeda de Bretagne le 17 septembre 2015.

Jusqu’au jour où le conseiller doit faire face à plusieurs événements malheureux. « En quelques semaines seulement, six agriculteurs chez qui j’intervenais se sont suicidés.  Je me suis demandé si vraiment mon conseil était efficace. »

Dès lors, « je me suis rendu compte que ce n'était pas le cas. Un éleveur n’est pas une exploitation. C’est un être humain qui peut avoir des limites. Souvent, les doutes, les manques d’envie ou d’enthousiasme des producteurs engendrent les difficultés techniques et économiques de leur exploitation », explique l’ancien conseiller.

En agriculture non plus, il n'y a pas de fatalité

Le conseiller devenu éleveur suit alors des formations de développement personnel pendant trois ans. « La programmation neuro-linguistique est une technique utilisée en coaching psychologique des hommes politiques, des grands chefs d’entreprises ou sportifs de haut-niveau ». « Pourquoi les chefs d’Etat et les élites devraient être les seuls à accéder à cet accompagnement personnel. »

Les éleveurs doivent être persuadés qu’ils sont capables de changer très rapidement leurs habitudes.

La méthode considère que les décisions, dans le cadre d’une exploitation agricole notamment, sont prises certes en fonction de la réflexion intellectuelle de l’exploitant, mais surtout en fonction de son niveau d’émotion. « Si un producteur subit ses émotions, il ne peut pas prendre de bonnes décisions. »

Avec cette méthode, l’éleveur-coach veut « faire comprendre aux agriculteurs que la fatalité n’existe pas ». « Chacun est responsable en grande partie de ce qu’il lui arrive. » Selon lui, une ferme ne doit pas être la finalité d’un éleveur, mais un moyen, notamment pour être heureux.

Concrètement, l’éleveur propose des formations de trois jours à des groupes d’agriculteurs. Des formations financées par le fonds Vivéa.

 

N.B : Jean-François Mathieu a participé au débat organisé lors du Space par Trame et la FRGeda de Bretagne le 17 septembre 2015, consacré au bien-être des éleveurs.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 4 RÉACTIONS


Mary
Il y a 1412 jours
34 ans de métier d'éleveuse et bien dans mes bottes dans ce formidable métier. Sauf que depuis presque 2 ans , je me prive de rénumération , pour perpétuer cette exploitation , pour mon fils installé , il y a 4 ans." Les éleveurs doivent être persuadés qu’ils sont capables de changer très rapidement leurs habitudes." Je suis tout à fait d'accord avec cela ,sauf ce n'est pas de la psycho qu'il nous faut , c'est une solution concrète ou alors on devra changer de métier !!!
Répondre
FRANKY
Il y a 1412 jours
Enfin on parle de bien-être pour les agriculteurs !! C'est pas trop tôt !! On passe après les vaches...!!! C'est bien que les vaches soient le mieux possible , mais nous les agriculteurs , on a droit à un peu de respect et d'attention , ça nous permettra d'être dans de meilleures conditions et ça se reportera sur nos animaux .On verra ...
Répondre
jean yyyyy
Il y a 1406 jours
Votre commentaire...employes des coop pense ala paie et t rtt vacances neiges soleils plages nanas etce
Répondre
louis
Il y a 1413 jours
Les techniciens et conseillers agricoles sont a l'origine de beaucoup de problème dans les exploitations agricole car pour dire et faire faire des conneries aux agriculteurs ils ont été les champions comme ils travaillaient avec les coopératives c'étaient les bons dieux du milieu agricole j'ai connu des agriculteurs qui ce son suicidés suite aux conneries de leurs techniciens et conseillers mais comme cette corporations de nuisibles non aucune responsabilités comme ils en sont pas capable la faute et l'erreur venais toujours de l'agriculteur . J'espère que ces nouveaux techniciens prennent leurs responsabilités en empêchant le monde agricole de faire des erreurs comme il y en as beaucoup a l'heure actuelle qu'ils les conseils honnêtement et correctement sans les obligés a faire vivre les coops
Répondre