Space 2018 à RennesLes conditions de travail, l'excellence sanitaire et la Parthenaise à l'honneur

| par | Terre-net Média

Du 11 au 14 septembre 2018 se tiendra la nouvelle édition du Space, à Rennes. Le salon, rendez-vous annuel incontournable de l'agenda agricole, mettra en avant les possibilités d'amélioration des conditions de travail des éleveurs. L'excellence sanitaire de l'élevage français sera particulièrement démontrée aux visiteurs étrangers. Et pour la première fois, la race parthenaise sera à l'honneur sur le grand ring des concours bovins.

[Interview] Anne-Marie Quéméner, commissaire générale du Space : « Montrer une nouvelle fois l'excellence de l'élevage français »

Rendez-vous annuel incontournable de l’agenda agricole français et européen, le Space reprendra pour quatre jours, du 11 au 14 septembre 2018, ses quartiers au parc expo de Rennes. Comme les précédentes, l’édition 2018 a l’ambition d’apporter les réponses aux éleveurs et ainsi les aider à s’adapter à un environnement en pleine mutation.

Dans une période charnière pour les éleveurs, à plus d’un titre (réforme de la Pac, États généraux, évolution des modes de consommation, pression sociétale croissante, difficultés à récupérer la valeur ajoutée, etc), cette prochaine édition du Space se focalisera particulièrement sur les conditions de travail des éleveurs. « L’espace pour demain » sera cette année consacré à cette thématique. « L’objectif est de présenter, pour toutes les filières, des aménagements spécifiques, des solutions d’ergonomie et d’organisation du travail qui peuvent, ensemble, améliorer le quotidien des éleveurs », a expliqué Anne-Marie Quéméner, commissaire général du salon, lors de la présentation de l’édition 2018 à la presse, mercredi 23 mai. « C’est un enjeu stratégique pour le renouvellement des générations », insiste-t-elle.

Mettre en avant l'excellence de l'élevage français

Années après années, les organisateurs mettent une attention particulière au maintien « de la proximité avec les éleveurs qui viennent au salon avec des objectifs de visite de plus en plus précis ». Selon eux, 55 % des visiteurs français l’an dernier sont des exploitants agricoles. Cette proximité avec les éleveurs se traduira notamment par la mise à l’honneur de la race parthenaise. « Nous avons répondu à une demande des éleveurs de la race qui souhaitaient organiser le concours national Parthenais au Space. » Le concours national, avec les 80 meilleurs animaux de la race, se déroulera le mardi 11 septembre, jour d’ouverture du salon.

Au fil des années, les organisateurs jonglent de plus en plus entre cet attachement à la proximité avec les éleveurs du Grand Ouest et le rayonnement du salon hors de nos frontières. À l’heure où les scandales sanitaires, notamment au Brésil ou en Chine, prennent une dimension de plus en plus géopolitique, les organisateurs comptent profiter de l’envergure désormais internationale du salon pour mettre en avant l’excellence sanitaire de l’élevage français. « À travers l’excellente présentation de nos animaux dans le hall 1 mais aussi par le biais d’une conférence, nous voulons montrer aux responsables nationaux et européens que le Grand Ouest sert aujourd’hui de modèle d’excellence en matière sanitaire et que les enjeux du sanitaire sont cruciaux dans le développement des échanges avec les pays étrangers. »

Déjà intéressés pour venir au parc expo de Rennes du 11 au 14 septembre ? Vous pouvez d’ores-et-déjà préparer votre visite sur le site space.fr.

Space TV par Web-agri, c'est (re)parti!

Comme chaque année, Web-agri est partenaire du Space, premier salon d'élevage. À ce titre, la rédaction vous proposera, en amont du salon, pendant et après l'événement, des vidéos, reportages, interviews en lien avec les thématiques mises à l'honneur lors de cette édition 2018.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 6 RÉACTIONS


tell14
Il y a 24 jours
c est vrai que le space est a vomir.quand tu regarde les vehicules des exposants tu as tout compris et tu dois vite rentrer a la ferme pour aller bosser histoire de payer tes factures.Mais un grand nombre de paysans n arrivent pas encore a comprendre cela et ils croient encore dans les belles histoires ...mais le prix du lait va remonter un jour investisses tout de suite..
il y a 20 ans j ai fait commercial dans le para agricole avec un taux de commission a 24% pour moi et autant pour ma boite...4000e/mois pour 35 h et maintenant en temps que producteur je suis a 1200e/mois pour 70 h .
Conclusion il ni a plus de commerciaux dans ma cour et je prefere ne pas aller au space.
Répondre
PATRICE BRACHET
Il y a 25 jours
Il faudrait surtout que tout les producteurs de tout bord nous soyons tous unis et non pas à guetter qui des voisins va se casser la gueule et pouvoir récupérer sa propriété en oubliant que le prochain sur la liste est une chance sur trois soit même !
Répondre
steph72
Il y a 25 jours
Avant il faut que la filière pense à mieux payer les producteurs pour qu'ils puissent investir dans de meilleures conditions de travail,ils n'ont pas beaucoup de revenu donc peu de moyen d'investir.
Qu'il y a urgence parce que plus de 50 % des producteurs ont une moyenne de 54 ans,et la situation actuelle fait fuir les jeunes.
IL va falloir que la filière prenne ses responsabilités!!!
Répondre
L'outil
Il y a 24 jours
Tout est dit en peu de mots.....
Répondre
debutant
Il y a 25 jours
l amelioration des conditions de travail peut passer par l arret de l elevage tout court ainsi les discours a dormir debout ne trouveront pas preneur .
Répondre
Jonathan
Il y a 25 jours
Le SPACE est l'endroit où se retrouvent toutes les sangsues qui nous entourent !!!!
4 jours de fêtes à Rennes, et dans nos exploitations toujours des redressements, des suicides....bref le fossé se creuse encore.
À BOYCOTTER
Répondre