[Droit de réponse] TransmissionLe propriétaire des terres du château du Rocher-Portail répond

| par | Terre-net Média

Suite à l'article publié lundi 18 novembre dernier sur le projet de transmission de Pascal Pommereul, le propriétaire des terres conteste la version de ce dernier et a demandé à la rédaction de Web-agri un droit de réponse. À ce titre, nous retranscrivons ci-dessous sa version des faits.

« Les propos de monsieur Pascal Pommereul sont totalement erronés et sont sujet à compromettre mon projet de reconversion professionnelle. M. Pascal Pommereul exploite 26 ha de terre dont je suis propriétaire (SCI Rocher Portail). Ces terres font partie du domaine foncier d’un monument historique classé.

Ce droit de réponse fait suite à l’article publié lundi 18 novembre dernier :
[Témoignage] Transmission − Le projet de Pascal Pommereul bloqué au nom de l'artificialisation des terres

Avant mon achat des terres en janvier 2016, nous avons signé, ensemble, en 2015, un protocole d’engagement qui concluait à la reprise de l’exploitation des terres par moi-même, au départ en retraite de Pascal Pommereul prévu en avril 2020. Ce même protocole confirme la vente de l’autre ferme dans de très bonnes conditions au frère de Pascal Pommereul, second associé du Gaec afin qu’il puisse exploiter ses propres terres.

Avec l'application de ce protocole, cela aurait été un cas de transmission réussie : j’ai prévu à partir de avril 2020, date de départ officiel en retraite de Pascal Pommereul, d’exploiter moi-même ces terres avec d’autres méthodes et pratiques. J’ai le statut agricole et je souhaite développer une exploitation en potager bio et pépinière sur 32 ha, dont les 26 ha concernés. Or, M. Pommereul ne souhaite plus me laisser les terres libres et fait tout pour que son cousin récupère l’exploitation laitière et l’exploitation de mes terres. En refusant de partir en avril 2020, il espère ainsi fragiliser mon projet et m’obliger à vendre les terres à cette personne.

M. Pascal Pommereul indique que sa ferme aurait pu être transmise à un jeune. C’est bien le cas mais il refuse finalement mon projet par tous les moyens et m’a assigné en justice pour remettre en cause notre protocole transactionnel. Mon projet de reprise de l'exploitation était pourtant bien anticipé et totalement conforme aux engagements signés avec lui. Face au réseau très puissant dont bénéficie M. Pommereul et à une telle pression, je me sens démuni. Cette transmission pourtant anticipée est devenue très douloureuse. »

 

 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags :


A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


frederic begueret
Il y a 256 jours
je trouve bizard que vous n aver pas parler du parc d atraction que ce proprietaire veux faire maintenant il parle d un potager bio j espere que ce n ai pas sur les 26 hectares ce n ai plus du bio mais de l industrielle d ailleurs c est la d ou il vient ce nouveau proprietaire
Répondre