Énergie renouvelableLe Maine-et-Loire s'engage pour le développement de la méthanisation

| par CLG | Terre-net Média

Le département du Maine-et-Loire, la région des Pays de la Loire, la chambre d'agriculture des Pays de la Loire, le syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire, GRDF, GRT Gaz, l'agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et l'agence d'initiatives locales pour l'énergie et l'environnement (Aile) ont signé, lundi 27 mai, la charte pour le développement de la méthanisation.

La réalisation d'un schéma départemental de développement de la méthanisation, il y a trois ans, avait révélé la présence d'un gisement méthanogène important dans le Maine-et-Loire et évalué ses retombées économiques potentielles. Dans la continuité de ce projet, la signature de cette charte fixe des objectifs très clairs.

Notamment, le Maine-et-Loire comptait déjà, en 2018, 22 unités de production de méthanisation en état de fonctionnement, tous modes de productions confondus (cogénération, injection ; unités à la ferme, collectives, territoriales, industries agro-alimentaires). D’ici 2025, le but est d'atteindre 49 unités de méthanisation agricole. Dans cette optique, les signataires de la charte organiseront des formations au niveau régional, afin de sensibiliser et prospecter pour toucher davantage de porteurs de projets et aider à leur montée en compétence. Cela se traduira par des réunions d'information ou des portes ouvertes.  

Par ailleurs, dans une volonté d'amélioration de la connaissance de la filière, le travail commun de cartographie de l'existant sera poursuivi, en tenant également compte de la consommation des ressources et des équilibres territoriaux.

Enfin, afin d'accompagner au mieux le développement de la méthanisation, une veille sur les nouvelles opportunités technologiques permettra le suivi des conditions techniques, économiques et financières par les signataires. Cette action complètera ainsi le dialogue avec Alter Energies et le développement de la capacité d'injection dans le réseau de gaz.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


Anne
Il y a 313 jours
Grâce au recul et à l'expérience qu'elles ont vis à vis de la méthanisation Bretagne Vivante, Eau et Rivières, CoBen et FBNE disent non à la méthanisation dans un document commun.
Il serait bien que nos élus s'inspirent des différentes raisons de ce choix au lieu de céder aux chants des sirènes énergéticiennes.
Méthanisation : rien de bon ni pour la terre, ni pour la ressource en eau, ni pour le portefeuille des agriculteurs. Arnaque en vue !

http://fbne.bzh/dossiers/methanisation/referencesmethanisationFBNE.pdf
Répondre
Innocent
Il y a 315 jours
Dégoûté !!! Un jour on pleurera mais il sera trop tard En effet pas assez de garanties pour le sol et tout le monde s y engouffre svp prenez le temps d étudier l effet dans le long terme
Répondre