Santé économique des exploitationsLe contexte pandémique ne plombe pas davantage les intentions d'investissements

| par | Terre-net Média

Selon un récent sondage réalisé sur Web-agri.fr, le contexte économique inédit résultant de la pandémie de Covid-19 ne devrait pas plomber davantage les intentions d'investissements des éleveurs pour 2020.

Début 2020, les éleveurs avaient déjà indiquer vouloir réduire leurs investissements 2020 par rapport à 2019. La pandémie de Covid-19 ne semble pas amplifier cette prudence.Début 2020, les éleveurs avaient déjà indiquer vouloir réduire leurs investissements 2020 par rapport à 2019. La pandémie de Covid-19 ne semble pas amplifier cette prudence. (©Pixabay) 

Le contexte économique engendré par la pandémie de Covid-19 et par les mesures de confinement va-t-il mettre un coup d'arrêt aux investissements des éleveurs pour l'année 2020 ? Pas sûr.

En janvier dernier, donc bien avant que la pandémie de coronavirus ne s'installe en France, Web-agri.fr et Terre-net.fr avaient interrogé leurs lecteurs agriculteurs pour connaître leurs intentions d'investissement pour 2020. Près de 6 agriculteurs sur 10 avaient ainsi déclaré prévoir une baisse - voire une forte baisse - de leurs investissements par rapport à 2020.

Alors qu'elle plombe désormais l'économie française de manière inédite, la pandémie ne semble pas amplifier la prudence des éleveurs quant à leur stratégie d'achats. Selon un sondage réalisé du 21 au 28 avril 2020 sur Web-agri.fr, les intentions d'investissements par les éleveurs restent identiques. Pour un bon tiers de ces éleveurs, le Covid-19 ne change pas leur programme 2020. Et la prudence reste de mise pour 57 % des répondants.

Sondage réalisé sur Web-agri.fr du 21 au 28 avril 2020. N.B. : Les résultats de ce sondage sont indicatifs (l’échantillon n’a pas été redressé).


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


Moty
Il y a 67 jours
Je ne comprends pas le titre de l'article !!
Plus de 50% ( baisse et forte baisse ) des intentions d'investissements en 2020, liées au Covid 19
Répondre