Fromages au lait cru Le comté reste indétrônable, le camembert progresse

| par | Terre-net Média

Année après année, la fabrication de fromages au lait cru progresse plus rapidement que pour l'ensemble des fromages. D'après Agreste, elle a en effet augmenté de 1,7 % en 2011, grâce notamment au rebond des pâtes molles (+ 3,3 %) comme le camembert (+ 13,6 %) et des fromages à pâte pressée non cuite tels que le reblochon (+ 4,7 %) ou le morbier (+ 4,5 %).

Fromages
La moitié du volume total de fromages au lait cru est fabriqué par seulement 10 % des laiteries
et coopératives laitières. (© Terre-net Média)
En 2011, les laiteries françaises ont élaboré 184.840 tonnes de fromages au lait cru, c'est-à-dire n’ayant pas subi de traitement thermique supérieur à 40 °C. Les fromages au lait cru représentent 15 % de l’ensemble des fromages fabriqués en France. Ceux bénéficiant d’une appellation d’origine (Aoc, Aop ou Igp) sont les plus dynamiques.

« Après deux années d’embellie, avec + 4,3 % en 2009 et + 5,7 % en 2010, les fabrications de fromages au lait cru marquent le pas en 2011 avec + 1,7 % », indique Agreste, le service de la statistique agricole. L’ensemble des fromages progresse plus lentement (+ 1 % entre 2010 et 2011) après une hausse de 4 % l’année précédente.

Le camembert remonte la pente

Les fromages au lait cru à pâtes molles affichent la meilleure progression (+ 3,3 %). Une dynamique qui provient essentiellement du camembert au lait cru. « Après une chute spectaculaire en 2007, liée à l’arrêt de la production du camembert de Normandie par deux opérateurs importants, le camembert confirme sa reprise : + 8,6 % en 2008 et + 13,6 % sur l’année 2010 », note Agreste. Les volumes de fabrication des bries de Meaux et Melun Aoc au lait cru, progressent également de 2,4 % en 2011. A l‘inverse, l’Aoc Mont d’Or baisse de 4,1 % tout comme le munster au lait cru (- 9 %). 

Du côté des pâtes pressées, les fromages vendus sous appellation d’origine s’en sortent mieux que les autres. Les productions de reblochon et de morbier Aoc progressent de 5 % chacune, tout comme le Cantal (+ 7 %). En revanche, la tomme de Savoie (Igp) et la raclette au lait cru chutent respectivement de 6 et 7 % en 2011.

Fromages au lait cru 2011
Le top 10 des fromages au lait cru et leur évolution sur 2010-2011.

 Cliquez sur l'image pour l'agrandir. (© Agreste)

Le comté : 31 % des fromages au lait cru

Les pâtes pressées cuites semblent être les privilégiées des consommateurs et représentent 42 % de la fabrication totale des fromages au lait cru. En tête des fromages, le comté est, de loin, le plus consommé (58.000 tonnes) bénéficiant d’une bonne image de marque. Le comté représente 31 % des fabrications nationales de fromages au lait cru et est produit pour les trois quart par les fruitières (petites coopératives fabricant moins de 500 tonnes par an). Le beaufort progresse de 2,4 % et le gruyère au lait cru de 16 % en 2011. En revanche, l’emmental au lait cru perd 11 points et ne représente plus que 3,8 % des fabrications totales d’emmental en 2011.

Pour en savoir plus : lire Agreste Primeur N°296 – Janvier 2013.

Agreste fromages lait cru
Avec 44 % de la production nationale de fromage au lait cru, la région Franche-Comté tient la première place.  
 (© Agreste)
N.B : Source : Agreste Primeur N°296 - Janvier 2013 - Odile Le Tollec

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article