Filière viande bovineLa production baisserait de 1 % en Europe en 2015

| par | Terre-net Média

La France et la Pologne seraient les deux seuls pays européens où la production de viande bovine augmenterait cette année selon l'Idele. Les échanges commerciaux de l'UE avec les pays tiers seront moins tendus mais les animaux polonais qui ne trouvent plus de débouchés à l'export vers la Russie engorgeront le marché européen.

Le taux de change favorable de l'euro rend les bovins viande à l'export plus compétitifs.Le taux de change favorable de l'euro rend les bovins viande à l'export plus compétitifs. (©Terre-net Média)

L'offre limitée en Allemagne, au Royaume-Uni et en Irlande conduira à une baisse de 11 % des importations de viande en 2015 en France, selon les prévisions de l’Institut de l’élevage. « Seule la Pologne continuera à exercer une forte concurrence » puisque la Fédération de Russie a interdit les importations de viandes bovines.

« Les importations européennes de viande bovine devraient rester stables à 330.000 téc, l’accord avec le Canada ne prévoyant une entrée en vigueur qu’après 2015 et la baisse marquée de l’euro face au dollar diminuant la compétitivité-prix de nos fournisseurs nord-américains et océaniens.

En revanche, les exportations européennes de viande bovine devraient poursuivre leur hausse (+ 6% /2014 à 255.000 téc) grâce à un marché mondial qui restera tendu et au jeu des taux de change, plus favorable aux exportateurs de l’UE. »

« Après un rebond de près de 3 % en 2014, dû essentiellement à l’accroissement des disponibilités européennes, la consommation de l’UE à 28 devrait diminuer de 1 % en 2015, à 7,58 millions de téc, renouant avec la baisse engagée depuis plusieurs années. »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article