SondageLa moitié des éleveurs laitiers ne produiront pas leur référence cette année

| par | Terre-net Média

Cette année, près de la moitié des éleveurs pensent ne pas produire l'intégralité de leur référence laitière, selon un récent sondage de Web-agri.

Près de la moitié des éleveurs (45,9 %) ne produiront pas l'intégralité de leur référence laitière cette année. C'est ce que révèle un récent sondage de Web-agri réalisé du 24 novembre au 1er décembre 2020 auprès des lecteurs. 32,9 % estiment la réaliser et 21,2 % pensent produire plus.

La tendance se confirmait dans la dernière note de conjoncture laitière du Cniel de novembre, avec une production laitière française en repli depuis la fin du mois d'octobre (- 1 à 2 % par rapport à 2019).

Les principales causes : la crise du coronavirus (avec notamment la demande de l'interprofession au printemps de réduire la production), et la sécheresse estivale ayant créé un déficit important de fourrage (- 30 % de pousse de l'herbe par rapport à 2019).

À titre de comparaison sur la campagne 2015-2016, seuls 19 % des éleveurs affirmaient faire moins de lait en répondant au même sondage.

Et vous, où en êtes-vous ? Pour quelles raisons produirez-vous plus ou moins de lait cette année ? Dites-le nous en commentaires !

Résultats de 2020 :

N.B. : Les résultats de ce sondage sont indicatifs (l'échantillon n'a pas été redressé).


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 11 RÉACTIONS


cmbd
Il y a 30 jours
Bonjour
J'ai 650 000 litres de quota
je suis passer en bio il y a 6 ans
je produit à peine 200 000 litres de lait ( quasi autonome)
Répondre
pat25
Il y a 83 jours
A plus de 600 euros tonne j'aimerais bien pouvoir produire ce qui va manquer à ma référence. Mais j'ai fait le choix dès la sécheresse de aout de ne pas me fixer comme objectif ma référence. J'ai du acheter de l'aliment pour limiter la casse sur les vaches en pleine production à cette saison.Je continue de soigner mes génisses au foin, et j'ai diminué ma surface en céréales. En espérant que 2021 ne soit pas comme les 3 dernières années.
Répondre
Moty
Il y a 83 jours
Quel " Bonheur " de voir que 50% des producteurs ne feront pas leur référence. Pour ma part, cela fait 16 ans que nous ne produisons pas notre référence et pourtant elle est petite. Certains éleveurs n'ont pas choisi, mais plutôt subi cette situation ( sécheresse depuis plusieurs années, ... ). Arretons d'être les esclaves des coopératives ou des grands groupes laitiers. Produisons de manière + autonome, et vivons Heureux
Répondre
Popeye76
Il y a 83 jours
Et oui la reference laitiere est une prison!combien de mes collegues achetaient des amouillantes pour faire le quota et s'approcher de la note 20/20 pour montrer a leur banquier qu'ils etaient des bons eleves/eleveurs!!!!malheureusement en depit de toute rentabilite!etre eleveur ce n'est pas la course au chiffre d'affaire !!!!il faut d'abord viser l'autonomie alimentaire qui certes limitera la production mais pas le revenu!!!!!!!
Répondre
Koufra
Il y a 83 jours
Nous sommes uberise
Taillable et corvéable a Merci comme a l ancien régime
Liquidons nos élites quittons l Union Européenne
Renationalisons la PAC
Marre de ces élites qui se mettent à plat ventre devant les bouches
Vive la France libre !
Répondre
Jeff
Il y a 83 jours
Peut être les éleveurs laitiers deviennent gestionnaires et ne produisent que les litres rentables pour eux?
Répondre
Eric Orhant
Il y a 83 jours
Vu le prix payé, pourquoi s'embêter a essayer de faire la référence. Tant que le prix n'augmente pas, c'est que cela arrange les laiteries même si elles risquent de le regretter dans quelques années . À ce rythme, les laiteries manqueront de lait.
Répondre
breton
Il y a 83 jours
En bretagne c'est la débandade et ceux qui s'en tire le mieux ce sont ceux qui produisent tout sur leurs exploitation.Pourquoi acheter du soja alors que l'on peut produire suffisamment de protéines sans avoir besoin de se ruiner et d'enrichir le Brésil et autres pays de la planète alors que le marché local suffit maintenant à faire vivre les petits exploitants .La Bretagne dans son exemple est une catastrophe avec sa nappe souterraine polluée et dernièrement la moitié du département du Finistère privé d'eau potable à cause d'une usine de méthanisation dont les propriétaires agriculteurs n'ont aucune compétence pour la faire fonctionner .Le pire dans leurs folie c'est de monter une usine à gaz à Landivisiau pour produire de l'électricité et de priver les habitants de se chauffer avec ce gaz alors que dans leurs exploitations ils y a des groupes électrogènes équipés de puissant moteurs qui n'ont pratiquement pas servis qu'ils vont envoyer à la casse ILS SONT FOUS
Répondre
Grochat
Il y a 84 jours
Faut pas rêver, ils iront en chercher un peu plus dans les pays voisins, jusqu'au jour où ce sera l'outil de transformation qui partira, comme tout le reste !!!!
Répondre
Terminé
Il y a 84 jours
Ceux qui prônent moins de lait vont être content, le prix va augmenter....
Répondre