« Ferme des 1.000 vaches »La Confédération paysanne veut pousser le dossier dans les ministères

| par | Terre-net Média

En mobilisant jeudi 16 janvier 2014 une soixantaine de ses militants, dont son porte-parole Laurent Pinatel, sur le chantier de la « ferme de 1.000 vaches », la Confédération paysanne assure avoir obtenu des rendez-vous auprès de Philippe Martin et Cécile Duflot, ministres de l'Environnement et de l'Egalité des territoires. Le syndicat entend obtenir « l'arrêt du chantier ».

miliants de la Confédération paysanne sur le site de la ferme de 1.000 vachesMilitants de la Confédération paysanne sur le site de la "ferme de 1.000 vaches" (©Confédération paysanne)

Vers 8 heures jeudi 16 janvier 2014, une soixantaine de militants de la Confédération paysanne et de l’association locale Novissen, ont investi le chantier de « ferme de 1.000 vaches » dans la Somme, comme l’a rapporté l’Afp.

Des militants ont notamment tagué « Des fermes, pas des usines » et « Usine à lait » sur les murs de la ferme. Certains se sont enchaînés avec des menottes aux poteaux du bâtiment principal « pour symboliser qu'à chaque fois que Michel Ramery fera une ferme comme ça, ce sera ni plus ni moins qu'une façon d'enchaîner les paysans aux diktats de l'industrie », a expliqué Laurent Pinatel, le porte-parole de la Confédération paysanne.

Après six heures passées sur le site, le syndicat a annoncé avoir obtenu deux rendez-vous aux ministères de l’Egalité des territoires et de l’Environnement. « Nous avons rendez-vous avec Philippe Martin le 30 janvier prochain. Un autre rendez-vous avec le cabinet de Cécile Duflot devrait aussi avoir lieu la semaine prochaine », a expliqué le porte-parole.

Le syndicat entend obtenir dans un premier temps l’arrêt du chantier. « La question du méthaniseur, de sa dimension et de ses effets sur l’environnement doit être revue ». Pour Laurent Pinatel, le permis de construire modificatif n’est « pas légal » et il souhaite le voir annulé.

Renforcement du contrôle des structures

« Une fois le chantier définitivement stoppé, en toute cohérence, il faudra légiférer clairement pour qu’aucun autre projet de ce type ne voie le jour. Puisque la loi d’avenir pour l’agriculture est en ce moment à l’étude, cela ne devrait pas poser de problème » argumente le syndicat.

La Confédération paysanne veut que soient renforcées les prérogatives du contrôle des structures, pour stopper les possibilités de montages sociétaires qui contourneraient le schéma des structures.

« Si la loi ne suit pas, ou si le chantier n’est pas stoppé, nous continuerons à nous mobiliser, sans crainte des menaces et des gardes à vue » assure la CP.

N.B : avec Afp

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 9 RÉACTIONS


Eric
Il y a 2417 jours
Jacques, la realite du terrain est autre malheureusement... nous ne sommes pas en autarcie avec frontieres fermees... ON joue tous dans la meme cour ( en europe)... et que le meilleur gagne avec qq nuances bien sur mais c'est comme ca malheureusement. Le systeme russe a la coco ne marche pas... ce n'est qu'en s'emulant que l'on s'ameliore. Et pour en revenir a notre ferme de 1000 vaches... elle ne fait pas disparaitre d'autres fermes... les agri auraient arreter le lait. c'est brute et dommage mais c'est tu marches ou tu creves...
Répondre
jacques
Il y a 2431 jours
François, ton lien ne marche pas. Y-a-t il un erreur ou la vidéo a été retirée?
Eric, je ne sais pas s'il n'est que question d'emploi et de compétitivité. Les enjeux sont plus profonds. Quand la production agricole sera confisquée par quelques gros groupes dont les intérêts ne sont que financiers, nous ne serons alors plus que des serfs... et eux les seigneurs. Retour au moyen age. Est-ce l'avenir dont on veut?
Répondre
François
Il y a 2433 jours
Je vous invite juste à écouter les paroles de la vidéo en lien ci-dessous. Vous en penserez bien ce que vous voudrez.

http://www.youtube.com/watch?v=5gu.MYOFphto&list=HL1358516684&feature=mh_lolz!
Répondre
Eric
Il y a 2434 jours
Qui parle en connaissance? Qui s'est ce que c'est qu'une ferme de 1000 vaches? Qui en a deja vu?... on est quand meme ( malheureusement pour certains) dans un environnement ( economique )concurrentiel...

@ Francois, tes envies ( autonomies des fermes, controle des IAA, fermes familiales rentables...) sont utopiquement bien ( je suis pour aussi) mais malheureusement pas en phase avec la realite...

@ Jacques, de part mon experience je peux te dire que la qualite des produits ( lait, viande, bien etre des animaux, bien etre de la main d'oeuvre, environnements...)n'est pas liee a la taille de l'exploitation... Bien souvent les grandes fermes sont plus souvent controlees ( statistiquement 1 controle fait plus d'animaux, il y a toujours une sorte de frustration/jalousie qui amene a controler le "gros"...), les procedures sont mieux respectees car les consequences sont plus importantes...
Aussi tout le monde ne peut produire/acheter localement...
Les economies de main d'oeuvre se font essentiellement jusqu'a 100-200 vaches, au dessus la main d'oeuvre est en general proportionelle au nombre de vaches.
Les robots reste reserves pour les fermes moyennes, les grandes fermes avec de la main d'oeuvre salariee peut faire tourner plus longtemps la salle de traite ( bien souvent un roto)...
Dans la Somme, ce ne sont malheureusement pas les contraintes administratives qui empeche les installations... mais tout simplement le prix de reprise...
Pour finir, quelle que soit la taille et la forme ( salarie/patron) le chef d'exploitation devra toujours etre un eleveur passionne pour que ca marche, et la les capitaux ne changeront rien...


Enfin, a l'heure du chomage, des deficits publics, d'une balance commerciale negative... c'est quand meme faire les "difficiles" que de refuser/faire ralentir de tel projet... apres c'est vrai que good year amiens nord ( la ou la brave cgt a mis plus de 1000 salaries chez pole emploi en faisant la "difficile") n'est qu'a qq dizaines de kilometres...
Répondre
magali
Il y a 2436 jours
bonsoir
pauvre FRANCE avec toutes ces lois ,ces règlements ou allons nous car dans pas peu de temps ,il n'y aura plus de paysans en France .....je suis d'accord et du même avis que Eric et arrêtons de couper les 4 pieds de la chaise sur laquelle nous sommes assis .
BEL EXEMPLE DE LA CONFEDERATION PAYSANNE
Répondre
Jacques
Il y a 2436 jours
Bonjour à tous.
Je suis de l'avis de François. On voit où la concentration de production nous a menés: dans une impasse. Il n'y a qu'à voir avec les viandes industrielles. Même en produisant à grande échelle, on est "trop cher" en France et même les poulets nous arrivent d'Asie. Ce n'est pas en industrialisant nos productions qu'on s'en sortira. Les consommateurs sont de plus en plus demandeurs de produits locaux; si on réduit la multitude d'intermédiaires entre le producteur et le consommateur, on est capable de fournir des produits de qualité et abordables pour la majorité.
Quant-aux emplois créés par une ferme de 1000 vaches, en connait-on exactement le nombre? Ne vaut-il pas mieux 10 fermes de 100 vaches avec 2 ou 3 équivalents temps plein qu'une de 1000 avec 10 salariés et des robots de traite?
Les contraintes administratives découragent les jeunes candidats à l'installation. Ne nous laissons pas aussi spolier notre noble métier de paysan par des industriels soucieux de leurs gros profits.
Répondre
Michel
Il y a 2436 jours
Meme avis q'Eric cela va procurer du travail sur cette region je pense.Ayon un peu de courrage de relever le defi.A la fin des cottas combien d agriculteurs vont arreter de produire du lait,ou irra la production? dans les pays de l Est avec moins de contrintres que chez nous comme d abitude. Les courrageux vont ce reconnaitre.
Répondre
françois
Il y a 2436 jours
Bonjour à tous,

enfin des gens qui défendent le bon sens.
A tous ceux qui pensent qu'il faut toujours être plus gros pour gagner sa vie.
Non aux 1000 vaches.
Non aux projets démesurés
Non au contournement de la réglementation (montage de sociétés opaques à souhait)
car c'est tout simplement signer l'arrêt de mort des fermes à taille humaine.
c'est se tirer une balle dans le pied.
les paysans doivent reconquerir l'autonomie à TOUS les niveaux : fourrages, protéines, semences...
les paysans ont contribué à la réussite des industries agroalimentaires. C'est grâce à nous qu'ils sont là. Il ne faut pas en rougir et garder le pouvoir.

Eric, laisser Michel Ramery agir, c'est le laisser prendre le pouvoir.
Et le lait ne serait pas produit en Allemagne s'il y avait des paysans nombreux dans cette région comme ailleurs.
Mais qu'ont fait les syndicatlistes majoritaires jusqu'à aujourd'hui si ce n'est se partager les terres des voisins et couper la branche sur laquelle ils sont assis ?

non, il n'est pas préhistorique de défendre des fermes familiales qui dégagent du revenu, c'est juste du bon sens.

A bon entendeur, salut

François
Répondre
Eric
Il y a 2436 jours
Ayant travaille dans une ferme de 1200 vaches en pologne, cette opposition, tres primitive me fait rire... les vaches, l'environnement ... ne diferent pas d'une exploitation de 100 vaches... avec le methaniseur l'environnement sera meme mieux respecte!!! la ferme de 10 vaches et 20 cochons... est de la prehistoire et imaginaire... mais il faudrait que ca arrive dans les oreilles de la conf...
Que veux la conf???? que le lait soit produit en allemagne??? super...
Répondre