ViandeL'Etat va aider financièrement l'opération viande équitable des supermarchés

| AFP

Paris, 14 sept 2016 (AFP) - L'Etat va aider financièrement les éleveurs bovins à communiquer pour mettre en avant les viandes de qualité, a-t-on appris auprès du ministère de l'Agriculture mercredi. Cette aide devrait bénéficier à l'opération viande équitable lancée par plusieurs supermarchés.

A l'issue d'une rencontre avec les responsables de la filière bovine mercredi, le ministre Stephane Le Foll a diffusé un communiqué rappelant que la France bénéficiait de 49,9 millions d'euros de crédits pour les producteurs de lait et de viande bovine. Il n'a pas stipulé quelle répartition des crédits entre les deux branches sinistrées de l'élevage français avait été décidée.

Il a seulement précisé « que les pouvoirs publics pourront contribuer à des actions de communication mettant en avant les viandes de qualité ». Même floue, cette annonce devrait être de nature à plaire à la FNB, branche bovine du premier syndicat agricole français FNSEA qui avait espéré mardi soir « un budget pour expliquer l'effort qualité au consommateur ».

Après les manifestations de producteurs dans toute la France, plusieurs chaînes de grande distribution dont Systeme U, Carrefour et Leclerc ont fini par s'engager à rémunérer un peu mieux les éleveurs de viande de qualité dites « coeur de gamme ». Une marque doit être créée en soutien aux producteurs.

Dans son communiqué, M. Le Foll a également indiqué qu'il envoyait un courrier au commissaire européen à l'Agriculture, Phil Hogan, pour « faire état des difficultés du marché de la viande bovine et lui demander des mesures exceptionnelles de marché ».

Les éleveurs français demandent une plus grande régulation du marché, et notamment l'exclusion du marché des vaches abattues quand elles n'ont pas été élevées pour la viande : en clair de toutes les vaches laitières.

La crise du lait a conduit de nombreux éleveurs à mettre la clé sous la porte. « 82 000 têtes devraient sortir du cheptel français d'ici la fin de l'année », a expliqué une source de la FNB à l'AFP.

Ces bêtes « n'ont aucune qualité organoleptique et leur afflux sur le marché contribue à le désorganiser et à faire baisser les cours. La viande de vache laitière devrait être dirigée sur l'alimentation animale uniquement, et les éleveurs indemnisés pour le manque à gagner », selon la même source.

Le ministre Stéphane Le Foll en dira peut-être davantage ce matin sur le salon de l'élevage Space à Rennes.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


steph72
Il y a 1104 jours
merci la censure terre net
Une viande de vache normande a autant de qualité organoleptique qu'une vache allaitante n'en déplaise à ces messieurs de la fnb
Répondre