MorbihanL'élevage de lapins dénoncé par une association jugé réglementaire par l'Etat

| Afp

Rennes, 27 juin 2014 (AFP) - La préfecture du Morbihan n'envisage « aucune mesure de fermeture administrative » d'un élevage de lapins dénoncé par une association de protection animale, celui-ci étant globalement « conforme », a annoncé vendredi la préfecture dans un communiqué.

« Hormis des problèmes de poils et poussières, difficiles à solutionner sans affoler les lapins », une double inspection « inopinée » menée mercredi dans cette installation de 500 lapines a conclu à « une conformité globale de l'élevage aux règles en vigueur relatives à l'environnement et à la protection des animaux », a indiqué la préfecture. « Les fosses destinées à recueillir les déjections étaient propres au jour de la visite », a-t-elle ajouté, en précisant que « les images diffusées par l'association montrent une unique cage dans laquelle la mise bas a eu lieu hors du nid prévu à cet effet, ce qui condamne les lapereaux à brève échéance ».

Jeudi, l'association de protection animale L214 avait dénoncé « l'horreur » dans cet élevage morbihannais, évoquant des lapereaux agonisant « dans leur cage grillagée, d'autres dans la fosse à déjections, certains moribonds pendent à travers les grilles des cages, des lapins sont mutilés », vidéo à l'appui.

L'association avait saisi lundi les services vétérinaires dépendant de la préfecture du Morbihan pour leur demander la fermeture d'urgence de cet élevage. 

Si ce dernier « est conforme à l'idée que se font les services de l'Etat de la réglementation, on est en droit de s'alarmer de la situation générale des élevages français » a réagi vendredi soir, dans un communiqué, la porte-parole de L214, Brigitte Gothière, affirmant également que « face à l'inaction de la préfecture, L214 va porter plainte pour maltraitance ».


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Tags :


A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article