Au DanemarkL'agrandissement et l'intensification des fermes pour diluer les charges

| par | Terre-net Média

Comme tous les ans, l'association European dairy farmers a tenu son congrès annuel. Cette année, ses membres se sont rendus au Danemark. Après avoir visité plusieurs fermes du pays, quelques caractéristiques ont pu être mis en évidence : les éleveurs danois se doivent d'être productifs de par le prix élevé du foncier et le coût de la main d'½uvre. Pour ce faire, ils misent sur l'agrandissement et l'intensification des élevages.

Au Danemark, la moyenne des élevages laitiers se situe autour de 270 vaches laitières.Au Danemark, la moyenne des élevages laitiers se situe autour de 270 vaches laitières. (©BTPL) De retour du congrès EDF, les membres du BTPL racontent : « Le Danemark est le plus petit pays nordique (5,7 millions d’habitants) mais 60 % de sa surface est destinée à l’alimentation humaine et animale. L’agriculture représente une part importante de l’économie danoise et 2/3 de la production laitière est exportée. »

« Le Danemark, et en particulier la région de Kolding, est caractérisé par de bonnes conditions climatiques pour la production laitière. La pluviométrie est suffisante et les températures sont moyennes. Pourtant, les sols sableux et le vent constant nécessitent d’irriguer en période estivale. Les fermes n’ont souvent que peu de prairies permanentes. Le maïs et l’herbe pour les vaches sont principalement cultivés sur des terres labourables. Le maïs ensilage est une part importante de la ration des vaches. »

Des charges élevées notamment liées à la main d'œuvre

Les visiteurs ont relevé plusieurs caractéristiques de l'élevage danois : le prix des terres agricoles est parmi les plus élevés d'Europe et la main d'œuvre n'est pas en reste non plus (23,40 €/h en 2018). Les éleveurs se doivent donc d'être productifs tant sur l'intensification laitière que sur la productivité du travail. La moyenne tourne à 367 kg ECM/h de travail [NDLR : ECM = energy corrected milk = lait corrigé par les taux].

Steffi Wille-Sonk est membre du réseau EDF. Elle affiche les résultats moyens du groupe d'éleveurs danois : les charges totales par vache sont de 396 €/1 000 kg ECM. Après déduction des produits hors lait, le point d’équilibre est de 327 €/1 000 kg ECM (350 €/1000 kg ECM si les paiements découplés de 23 €/1 000 kg ECM ne sont pas pris en compte). « Depuis l’arrêt des quotas, le point d’équilibre des éleveurs danois s’est amélioré de 40 à 50 €/1 000 kg ECM. », explique le BTPL.

Le crédo : s'agrandir et produire plus pour diluer les chargesLe troupeau moyen du pays comprend 270 vaches, bien au dessus de la moyenne de beaucoup d'autres pays européens. « Au sein du réseau EDF, les fermes danoises ont même la meilleure production par vache (11 286 kg ECM) et avec une très bonne efficacité alimentaire. L’augmentation de la production de lait par l’intensification et dans certains cas aussi un agrandissement des troupeaux a significativement dilué les charges : ainsi, la fin des quotas a permis aux éleveurs EDF danois de réellement exploiter leur potentiel de production. »

Les visites de fermes ont mis en avant les principes de réussite de ces élevages :

- une main d'œuvre compétente avec une bonne communication et de meilleures conditions de travail

- le suivi et le confort des animaux en réduisant le stress autant que possible

- la formation qui doit toujours être améliorée


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 3 RÉACTIONS


Jett
Il y a 35 jours
Des élevages avec le maximum de productivité...donc on imagine que les éleveurs ne doivent pas beaucoup se reposer!!
Aucune ligne sur la qualité de vie des éleveurs danois dans cet article. Entre le nombre de vaches à gérer, le peu de main d'oeuvre et le niveau d'endettement, il n'y a rien d'enviable dans ce système.
Répondre
steph72
Il y a 36 jours
Pas un mot sur l'endettement excessif des exploitations,des banques qui soutiennent ces fermes sans quoi elle se cassent la figure.
Répondre
vik
Il y a 36 jours
Et a par la rentabilité mes vaches sont dehors a moi et elles sont parties avec le regard heureux et moi aussi et en plus j'ai des vl a + 8 veaux sur les photos ce sont des jeunes bêtes Et je suis a plus 12 000 kg Et pour le prix des terres normal qu'elles sont cher tout est labouré ................Méthanisation !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Répondre