« Les jeunes talents de l'agriculture »Thomas : le magasin de producteurs donne de « la valeur ajoutée » à l'élevage

| par | Terre-net Média

Après trois ans dans le commerce agricole, Thomas est de retour dans l'élevage familial, avec plein d'envie et d'idées en tête. S'il devient chef d'exploitation plus tôt que prévu suite à l'accident de son père, cela ne l'empêchera pas de créer son magasin de producteurs à Reims. Découvrez son témoignage, cinquième de la série présentant, en quelques lignes, les spécificités des parcours et projets des jeunes agriculteurs qui ont inspiré le livre de Christophe Dequidt, consultant, et de son épouse Sylvie : "Le tour de France des jeunes talents de l'agriculture".

Thomas avait plein de projets pour l'élevage familial et de la motivation à revendre. Il se lance notamment dans la transformation pour « augmenter la valeur ajoutée » de la production de bovins viande. Et ne compte pas s'arrêter là. L'accident de son père, qui le précipite chef d'exploitation, aurait cependant pu remettre en cause tous ses plans. Mais c'était sans compter la ténacité de Thomas : il créera, comme prévu, un magasin de vente directe à la périphérie de Reims.

« Tout était à faire : le juridique, le fiscal, l'organisation, le marketing. Les nuits ont été bien courtes » avec « le sauvetage de la ferme » en parallèle, reconnaît-il. Il faut dire que "Sacrés Fermiers" regroupe 20 associés et 40 producteurs sur 299 m2 de surface commerciale et 250 m2 d'entrepôt, plus 40 places de parking. En plus, Thomas y est boucher deux jours par semaine. Après les épreuves qu'il a vécues, cette belle réussite permet au jeune homme de s'épanouir professionnellement. L'annonce de la fermeture de l'abattoir de Rethel arrive alors comme « un coup de massue ». Heureusement Benoît est quelqu'un d'obstiné...

Ce qu'il faut retenir de ce témoignage selon les auteurs
  • Lorsque la vie bascule du jour au lendemain, il faut savoir trouver l’énergie pour ne pas abandonner.
  • Inutile d'aller chercher ailleurs la viande de qualité que l’on produit sur l'exploitation.
  • La passion de la génétique bovine peut amener à exercer plusieurs métiers.
  • Savoir allier le management, le commerce et la production est un art difficile.
  • Exploiter seulement la ferme n'est pas toujours possible, intellectuellement comme économiquement.

  • Travailler sur des grands projets, qui incluent l’administration nationale et locale, nécessite beaucoup d’investissement personnel.
  • Il faut choisir ses combats pour être pleinement efficace. Or tout choix implique un renoncement.

Tous ces jeunes talents ont un point commun, ils se sont formés récemment et sont entrés dans la communauté Atouts Jeunes, développée par Campus Triangle, preuve de leur vision positive de l'avenir.

 

couverture du livre le tour de france des jeunes talents de l agriculture de christophe dequidt
(© Editions France Agricole)


Retrouvez le témoignage complet de Thomas dans le livre de Sylvie et Christophe Dequidt, Le tour de France des jeunes talents de l'agriculture, paru aux Éditions France Agricole.
Lire aussi la présentation de l'ouvrage par son auteur, publiée sur Terre-net :  Christophe Dequidt − « Un tour de France des jeunes talents de l'agriculture »

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article