Importation de poulet américain chloréBruxelles attend l'avis de l'EFSA

| AFP

Bruxelles attend l'avis de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avant de décider d'autoriser ou non l'importation de poulets américains traités avec de "l'eau de javel", a précisé mardi Androula Vassiliou, désignée fin février nouvelle commissaire à la Santé.

Les poulets désinfectés par un bain avec une solution à base de chlore sont interdits d'importation dans l'UE depuis dix ans, mais cette question pourrait être revue à l'approche du prochain sommet UE-USA de juin. Mme Vassiliou, auditionnée mardi par les eurodéputés pour sa nomination définitive, a laissé entendre qu'elle pourrait ne pas être sur la même longueur d'onde que le commissaire européen à l'Industrie Günter Verheugen sur ce dossier. "Il se peut que je sois en désaccord avec lui. Il présentera des arguments en matière d'échange commercial, je parlerai du point de vue de la santé et le commissaire à l'Environnement Stavros Dimas évoquera l'environnement", a-t-elle souligné au cours d'un point de presse.

Les commissaires attendront auparavant "l'avis final de l'EFSA", l'autorité chargée de fournir à l'UE des avis scientifiques sur les risques relatifs à la sécurité des aliments destinés aux humains et aux animaux. La commissaire désignée -qui doit remplacer son compatriote Markos Kyprianou, devenu ministre chypriote des Affaires étrangères- a noté qu'un comité européen sur l'éthique avait "exprimé des doutes" sur ce type de décontamination microbienne. Selon l'eurodéputée française socialiste Anne Ferreira, les Etats-Unis "font le forcing depuis des semaines pour commercialiser en Europe leurs poulets chlorés".

Ces pressions se font via le Conseil économique transatlantique (co-présidé par un conseiller économique du président américain Georges Bush et par le commissaire européen Verheugen) qui est chargé de réduire les obstacles commerciaux entre les USA et l'UE, note Mme Ferreira. Le comité vétérinaire de l'UE juge que les contrôles d'hygiène alimentaire doivent être effectués tout au long de la chaîne. Mais le commissaire allemand Günter Verheugen entend éventuellement faire fi d'un avis négatif de l'EFSA et "arriver au prochain sommet entre l'UE et les USA avec la question réglée", a-t-elle critiqué.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article