Observatoire CivamFaire vieillir ses prairies pour capter encore plus de carbone

| par | Terre-net Média

Une étude du réseau Civam du Grand Ouest souligne l'importance des prairies pâturées d'association graminées et légumineuses de longue durée : « Elles sont au c½ur du stockage carbone des systèmes herbivores, et ce d'autant plus quand on les fait vieillir ».

Le Réseau Civam a analysé les bilans carbone de 230 fermes laitières en prenant en compte les quantités de CO2, NO2 et CH4 émises ainsi que le stockage du carbone par les prairies et les haies. Les systèmes sont distingués selon leur part de maïs dans la SFP.

Bilan carbone rapporté à la production : 

Bilan carbone net par litre produitBilan carbone net par litre produit. (©Civam)

Bilan carbone rapporté à la surface : 

Bilan carbone net Bilan carbone net rapporté à la surface. (©Civam)

Il ressort de cette analyse que les systèmes "0-10 % maïs SFP" ont le bilan carbone le plus faible, qu'il soit rapporté à la production ou à la surface. Les systèmes en 0 % maïs ont une production moindre par animal qui explique des émissions de méthane rapportées à l’unité produite plus importantes que dans les systèmes moins herbagers.

Le Civam s’est aussi intéressé au rapport entre les émissions de carbone et la création de richesse ou la rémunération du travail. Selon ses conclusions : « Pour dégager 100 € de rémunération du travail, un système très herbager émet 400 kg de CO2, un système basé sur le maïs émet 2 t de CO2, soit 5 fois plus ! »

Faire vieillir ses prairies

L'étude confirme aussi que les systèmes les plus herbagers sont ceux qui stockent le plus de carbone et permettent de compenser les émissions générées par ailleurs. En se basant sur des barèmes utilisés par le logiciel Dia’Terre, le réseau estime « qu’une prairie de moins de 30 ans est capable de stocker 1,83 t équivalent CO2 par ha par an mais en relargue 3,48 t lorsqu'elle est retournée… »

Stockage de carbone selon les cultures :

Stockage de carboneTonnes de CO2 par hectare et par an
Prairie semée dans l'année1,8
Prairie de moins de 30 ans (hors prairie semée dans l'année)1,83
Prairie de plus de 30 ans0,73
Prairie de + de 5 ans cassée dans l'année- 3,48
Cultures intermédiaires (ha)0,59
Agroforesterie (ha)3,66
Haies mixtes (ha)1,42
Vergers > 1 250 pieds/ha (ha)0,37
Vignes > 5 000 ceps /ha (ha)0,37

Le réseau Civam en conclut donc qu’il faut « installer des prairies et les faire vieillir ».


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 4 RÉACTIONS


grrr
Il y a 32 jours
Grrr , il dit juste comme cet article :le réseau estime « qu’une prairie de moins de 30 ans est capable de stocker 1,83 t équivalent CO2 par ha par an mais en relargue 3,48 t lorsqu'elle est retournée… »
et donc ce n'est vertueux que le temps que ça dure.
mais aujourd'hui tout s'analyse dans l'instant
l'agronomie c'est de très longue haleine, mais il ne faut pas se priver si cela permet d'améliorer le fond (de terre) au fil des ans. Même si ça passe par retourner et assoler momentanément des prairies
Répondre
Marie
Il y a 32 jours
Ce que je veux dire c est que l on peut stocker jusqu’à 7 tonnes de carbone à l hectare et par an dans une terre à condition de la respecter. Non labour sol toujours couvert ect
Répondre
Massol
Il y a 32 jours
Je ne comprend pas ton commentaire Marie .et il est où grrr? Les civam ce ne sont pas des bobos écolos .
Répondre
Marie
Il y a 32 jours
Sur un sol vivant on peut capter 7 tonnes / année voir plus mais personne n en parle sauf les vrais agronomes et ils sont de plus en plus nombreux à l affirmer En france ont a un souci ou nos offices sont incompétents ou alors ils sont contre nous
Répondre