Dossier Retour au dossier Space 2020

Space 2020Face à la crise, le salon innove et se renouvelle grâce au digital

| par | Terre-net Média

Si le Space a renoncé à une édition 2020 sous forme traditionnelle, le salon s'adapte aux contraintes imposées par la crise sanitaire pour mettre en place de nouveaux outils digitaux, tout en maintenant quelques rendez-vous présentiels entre le 15 et le 18 septembre 2020.

Le président du Space, Marcel Denieul, a dévoilé le 15 juillet les nouveauté de cette édition très particulière en raison de la crise sanitaireLe président du Space, Marcel Denieul, a dévoilé le 15 juillet les nouveautés de cette édition qui se tiendra essentiellement en ligne en raison de la crise sanitaire (©Terre-net Média) 

Rendez-vous incontournable de la rentrée agricole, le Space se tiendra cette année du 15 au 18 septembre sous une forme particulière à cause du Covid-19, sans exposants sur le site du Parc des expositions de Rennes. Face aux conditions sanitaires incertaines, les organisateurs du salon ont en effet annoncé début mai l’annulation de l’événement. « Nous avons ensuite été sollicités et de nombreux besoins se sont exprimés pour pallier ce manque », a expliqué Anne-Marie Quéméner, directrice du Space, à l’occasion d’une conférence de presse le 15 juillet. L’événement aura donc lieu, mais décliné en format essentiellement digital. « On a changé de logiciel, on innove, c’est aussi l’ADN du Space »,  souligne Marcel Denieul, président du salon.

Maintien des Innov’Space

Les Innov'Space, qui récompensent les meilleures innovations du secteur de l’élevage, sont maintenues en 2020. Les dossiers peuvent être déposés jusqu’au 17 juillet, pour un palmarès dévoilé le premier jour du Space, le 15 septembre, avec une remise des prix physique à Rennes – si les conditions sanitaires le permettent. Le label fête par ailleurs ses 25 ans cette année, donnant l’occasion à un palmarès spécifique pour célébrer un quart de siècle d’innovations. 

Rendez-vous B2B, conférences, concours et ventes aux enchères en ligne

Un certain nombre de rendez-vous habituellement organisés au parc des expositions de Rennes seront entièrement digitalisés. Sur la centaine de conférences se tenant généralement sur site, une quarantaine sont d’ores et déjà prévues en ligne. Pour les entreprises qui organisent tous les ans des rendez-vous avec les éleveurs, le Space va par ailleurs développer son application mobile pour permettre à ces rencontres d’avoir lieu de façon virtuelle, du 15 au 30 septembre. Un service qui sera disponible début août, accessible à tous les visiteurs et à tous les exposants à jour de leur inscription au Space 2020.

Le salon maintient également la grande vente aux enchères « Genomic Elite » : un catalogue comprenant une quinzaine de génisses et quelques embryons sera mis en ligne, et les enchères seront ouvertes, sur internet, du 10 au 16 septembre. Les races Normande, Jersiaise, Pie Rouge et Montbéliarde seront représentées.

Enfin, si les races mises à l’honneur cette année, la Normande et la Blonde d’Aquitaine, ne seront pas visibles sur place, une vitrine spéciale leur sera consacrée sur le site internet, notamment à travers des reportages dans des élevages.

La Space TV, en partenariat avec Web-agri, est également maintenue, avec des reportages et un plateau TV au sein du parc des expositions de Rennes pour permettre des diffusions en live et des interviews sur place.

Le Space lancera par ailleurs ses podcasts, disponibles dès cet été sur le site internet du salon et sur les plateformes d’écoute, « pour rester en contact, donner l’actualité du salon et de l’agriculture », explique Anne-Marie Quéméner.

Des moments de débat dans un contexte de crise sanitaire

Le Space, qui est aussi un moment clé de l’année dans l’actualité politique du secteur agricole, remplira également cette mission d’autant plus importante que la crise liée au Covid-19 est passée par là. « Il nous a paru important d’organiser un moment de rencontre pour mettre la lumière sur les composantes de la chaîne alimentaire, en particulier sur ceux qui travaillent dans l’ombre, de l’amont à l’aval et en périphérie », explique Marcel Denieul, alors que la chaîne alimentaire a fait preuve de sa solidité pendant le confinement. Une table ronde sera consacrée à ces différents acteurs le 16 septembre « pour les mettre en lumière et exprimer la gratitude de notre profession », précise le président du Space. Le nouveau ministre de l’agriculture a été invité à y participer.

Enfin, face aux nouvelles exigences sociétales, les éleveurs pourront aussi exprimer la façon dont ils se préparent aux défis actuels (climat, biodiversité, bien-être animal...) et mettre en avant leurs besoins d’accompagnement pour les relever. Un point d’autant plus important qu’avec la crise, « tous les marchés ont été perturbés, ça complique l’économie sur nos exploitations », témoigne André Sergent, président de la Chambre d’agriculture de Bretagne. « Pour autant, devant les difficultés économiques globales, l’agriculture et l’alimentaire peuvent être une chance pour les territoires, il faudra le rappeler », précise-t-il.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 10 RÉACTIONS


Olmer
Il y a 20 jours
La secte SPACE n aura pas lieux, ouf.
Répondre
Rino
Il y a 21 jours
Comme tout salon agricole : l’endroit qui réuni les agriculteurs et ceux qui les bouffent... Sodiaal Lactalis la Fédé les JA bref toute la clique qui s’arrosent entre eux
Répondre
Grochat
Il y a 21 jours
C'est sûrement l'effet de la génération" farming simulator" où tout le monde veut tout (et l'obtient) sans bouger son c.. .
Ils devraient relire la cigale et la fourmi !!!
Et bien-sûr je suis 100/100 d'accord avec moty et Jonathan
Répondre
steph72
Il y a 19 jours
comptez le cout d'utilisation du matériel meme d'occasion avec la main d'oeuvre!
Un agri ne compte pas sa min d'oeuvre;
Répondre
Jonathan
Il y a 19 jours
Je ne suis pas d'accord avec toi, on n'achète du vieux matériel reconditionnées et ils marchent très bien !! L'ETA est hors de prix !!!
Répondre
Guillaume
Il y a 20 jours
si tu es déborder de travail tu peux toujours déléguer a une eta..cela coûte toujours moins chère que du gros matériel.
Répondre
Jonathan
Il y a 21 jours
Je suis à la fois d'accord avec toi et pas d'accord. Car je pense que les exploitations ont grossit, donc le nombre d'animaux aussi et le temps de travail auprès des vaches ( en particulier laitières) sont très très important. Donc moins de temps dans les champs il faut donc du matériel très très performant.

Mais bon au final tu fais encore vivre le système....mais malheureusement nos soi-disant partenaire sont bien tous de mèche pour nous pousser a investir et s'endetter..... Pas toujours facile pour l'éleveur de s'en sortir!!!!
Une fois bien endettés sur 15 ans ou plus maintenant on voit des bâtiments sur 18 ans et ils sont sûr d'avoir notre marchandise pour 15 ans minimum !!!!
Répondre
steph72
Il y a 21 jours
D'accord avec toi,mais le coté matérialiste souvent par orgueil on voit que ça a cout enorme souvent qui peut ruiner des agriculteurs;
Répondre
Moty
Il y a 21 jours
Depuis + d'une dizaine d'années , je trouve ce salon de l'élevage " décalé ".
La majorité des éleveurs ( dans différentes filières : lait , cochon, volaille ... ) trouve que la situation financière n'est pas simple . Je suis toujours surpris que l'on continue à exposer du : toujours + gros, toujours + cher, c'est un véritable gaspillage. Dans le monde agricole, encore beaucoup d'agris se laissent berner par le coté matérialiste ( mais ça évolue )
Le petit éleveur Breton Heureux
Répondre
Jonathan
Il y a 22 jours
Enfin une bonne nouvelle !!! Le Space n'aura pas lieu et c'est tant mieux !!!
Quand tu vois l'argent englouti entre la location du stand, le personnel à rien faire, la bouffe, l'alcool !!!!!

Salon qui réunit toutes les sangsues des éleveurs !!!
Répondre