Vols et dégradations dans des élevagesDouze militants de la cause animale en garde à vue à Rouen

| AFP

Douze militants défenseurs de la cause animale, liés à l'association Boucherie Abolition, ont été placés en garde à vue mardi matin après des vols et des dégradations commis ces derniers mois dans des élevages, a-t-on appris mardi soir auprès du parquet d'Evreux.

« Douze personnes, âgées de 22 à 50 ans et liées à l'association animaliste Boucherie Abolition, ont été placées en garde à vue ce matin dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte pour vol, dégradation en réunion, entrave à la liberté du travail et violation de domicile », a indiqué à l'AFP Dominique Puechmaille, procureure de la République d'Evreux

« On leur reproche de s'être rendus dans des élevages d'animaux, d'avoir volé deux animaux, ou encore d'être entrés dans des exploitations pour ouvrir les portes et libérer des animaux », a détaillé Dominique Puechmaille, chargée de cette enquête après plusieurs faits commis dans l'Eure, en Eure-et-Loir et dans l'Orne. « Il y a eu un premier fait de commis en décembre dans l'Eure, puis trois autres faits le 14 avril dernier », a précisé la magistrate.

Les suspects ont été interpellés sur plusieurs points du territoire national, notamment en Ile-de-France et dans les régions Centre et sud-ouest, d'après la procureure de la République. « Les exploitants agricoles touchés ont déposé plainte », a ajouté Mme Puechmaille. La brigade de recherches de gendarmerie d'Evreux a été chargée des investigations.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article