Sia et SimaDeux salons en chiffres

| AFP

Avec près de 700 000 visiteurs attendus, le 56e salon international de l'agriculture (Sia) inauguré samedi porte de Versailles à Paris célèbre cette année « les femmes, les hommes et les talents » de la ruralité, en mettant l'accent notamment sur l'emploi agricole.

Parallèlement, à Villepinte (Seine Saint-Denis) le Salon mondial des fournisseurs de l'agriculture et de l'élevage (Sima) exposera du 24 au 28 février, pour un public professionnel, les derniers tracteurs, robots et drones sortis sur le marché, avec un focus particulier sur les startups et l'innovation.

Ouvert pendant neuf jours jusqu'au dimanche 3 mars, le Salon international de l'agriculture (Sia) devrait rappeler qu'il y a 20 000 offres d'emplois « techniques » dont 5 000 dans le machinisme agricole non pourvus chaque année. Il est organisé autour de quatre pôles : cultures et filières végétales, élevage, services et métiers, et enfin produits des régions et du monde.

Quelque 500 vaches laitières de 14 races différentes sont entrées dans la base de données du logiciel de gestion de troupeau, et 250 environ seront traites à chaque session. Au total, quelque 40 000 litres de lait seront recueillis pendant les neuf jours et 650 tonnes de fumier produites. Le lait sera acheminé vers la laiterie de Saint-Denis de l'Hôtel (Loiret).

Le Salon de l'agriculture, ce sont aussi plus de 1 400 éleveurs et 2 260 animaux qui participent au concours général agricole, récompensant chaque année les meilleurs animaux d'élevage des territoires.

Les résultats sont annoncés sur www.concours-general-agricole.fr. Une partie du salon est dédiée cette année à l'agriculture urbaine avec des startups, des prestataires de services et même la mairie de Paris venue présenter ses « Parisculteurs ».

Du yaourt au saucisson en passant par le foin AOP, le cassoulet ou le cidre, 12 000 produits de terroirs sont exposés.

Au total, le Sia, salon grand public par excellence accueille 1 000 exposants de 22 pays, dont le Vietnam pour la première fois. Il consomme 230 tonnes de paille, 1 080 balles de tourbe, 100 bottes de foin et 625 bottes de copeaux.

Au Sima, 1 800 exposants de 42 pays sont présents, dont six nouveaux (Arabie Saoudite, Israël, Serbie, Slovaquie, Sri Lanka et Suède) pour plus de 200 000 entrées professionnelles attendues venant de plus de 130 pays.

Un pavillon entier du Sima, Simagena, est dédié à la génétique bovine, une spécialité française, avec des ventes aux enchères, présentations génomiques et démonstrations.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article