Pratiques bas carboneDéposez votre projet de réduction des émissions de GES avant le 31 janvier

| par | Terre-net Média

Vous souhaitez faire certifier vos pratiques bas carbone et être rémunéré pour la réduction de vos émissions de GES ? Vous avez jusqu'au 31 janvier 2020 pour déposer votre projet sur le site de France Carbon Agri.

Eleveuse avec ses vaches normandesFrance Carbon Agri Association agrégera les projets d'éleveurs et les accompagnera dans leur mise en place. (©Cniel)

Alors que la méthode de calcul de la réduction de l'empreinte carbone des élevages « Carbon Agri », a été labellisée en octobre dernier par le ministère de la transition écologique, place maintenant à l'action ! Le premier appel à projets lancé par France Carbon Agri Association (FCAA) se termine le 31 janvier 2020. 

En tant qu'éleveur, si vous avez le projet de faire évoluer vos pratiques pour limiter vos réductions d'émission de gaz à effet de serre et souhaitez être rémunéré pour vos efforts, vous pouvez vous inscrire sur le site de France Carbon Agri Association. L'association qui se présente comme « l’interlocuteur privilégié des porteurs de projets locaux et nationaux en agrégeant des collectifs d’éleveurs », vous accompagnera dans la conception de votre projet, son suivi et la quantification des réductions.

Après le 31 janvier, FCAA agrégera les différents projets reçus et les présentera au ministère de la transition écologique le 14 février prochain. Ensuite les diagnostics Cap'2ER seront déployés dans les exploitations et les plans d'action pour limiter les émissions de gaz à effet de serre seront construits avec les éleveurs.

Voir aussi le témoignage de Frédéric Simonneaux, éleveur en Ille-et-Vilaine, qui a réalisé un diagnostic carbone sur son exploitation :  « En améliorant des petits curseurs, on peut baisser son empreinte carbone »

L'association procédera « à la recherche d’acheteurs de crédits carbone et à la contractualisation avec les agriculteurs, les porteurs de projet et les acheteurs pour assurer la transparence des gains et la rétribution financière aux agriculteurs ».

En octobre dernier, Jean-Baptiste Dollé, chargé de l'évaluation environnementale à l'institut technique de l'élevage précisait que « le prix sera à négocier entre éleveurs et entreprises intéressées. Aujourd'hui la tonne de CO2 se vend sur les marchés internationaux 10 à 15 euros la tonne. Si un éleveur économise 400 tonnes de CO2 pendant la durée du projet, cela pourrait donc lui rapporter entre 4 000 et 5 000 euros sur cinq ans. C'est un coup de pouce financier mais pas une manne ».


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article