AgroalimentaireDanone aide ses agriculteurs à passer à des pratiques plus durables

| AFP

Danone va reverser 5,4 millions d'euros à un fonds qui aidera les agriculteurs travaillant pour le géant laitier à passer à une agriculture plus durable, c'est-à-dire l'ensemble d'une journée de chiffre d'affaires de ses produits en France.

Cette opération auprès des consommateurs qui s'est déroulée le vendredi 21 septembre a mobilisé « 450 magasins qui nous ont accompagnés en nous donnant des espaces spécifiques, plus de 1 500 salariés de Danone et plus de 25 agriculteurs », a dit à l'AFP Francois Eyraud, directeur général de Danone Produits Frais France. Danone estimait la somme qu'il pourrait récolter ce jour-là à environ 5 millions d'euros, mais « les résultats ont dépassé nos attentes » et ce sont 5,4 millions qui seront reversés au Fonds Danone pour l'ecosystème pour des projets de basculement vers une « agriculture régénératrice », a-t-il ajouté.

Danone va travailler notamment avec les associations WWF France et Pour une agriculture du vivant pour choisir les projets agricoles qui suivront les principes de cette « agriculture régénératrice » liée à la biodiversité, au bien-être animal et à l'accompagnement des agriculteurs. « Aujourd'hui ce qu'on veut c'est qu'il y ait un basculement significatif des systèmes, y compris dans le conventionnel », avec « l'ambition de pérenniser et offrir des débouchés » aux agriculteurs, a expliqué M. Eyraud.

Cela permet également au groupe d'assurer son approvisionnement à long terme en produits conformes aux nouvelles attentes des consommateurs vers plus de naturalité. Les 2 300 agriculteurs français qui travaillent pour Danone en France, éleveurs, fournisseurs de Bledina ou encore exploitants situés sur les impluviums des sources d'Evian, de Badoit ou de Salvetta pourront déposer des dossiers, seuls ou en groupe. Le groupe a également l'intention de partager l'avancée des projets avec les consommateurs.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


Patrice Brachet
Il y a 293 jours
L agro écologie j y crois , je la défend mais je m aperçoit que tout le monde veut se l appropriée en sortir des dividendes et nous laisser les miettes s il en reste Quand j ai démarré mon association je voyais les choses autrement : le bien être animal le respect des sols et le respect de l éleveur .Aujourdhui on se fait démolir et les promesses de prix fondant comme la neige au soleil j appelle tous les décideurs à prendre des décisions sages et unilatérales et non à sens unique sinon même les plus acharnés ( font je fais partie ) laisserons tomber
Répondre
Touf
Il y a 293 jours
Question : les 5,4 millions doivent aboutir sur une ou des démarches qui viendront des agriculteurs et des conseillers actuellement en vogue sur le thème de l agro écologie.. En gros, le terrain va apporter une solution, Danone va la marketer pour faire, genre, 200 à 300 eur/1000 de marge brute commerciale supplémentaire... Et le producteur, 10 eur,... Exactement comme pour les laits de pâturage. Amis agriculteurs.... Soyez force de proposition oui, mais restez des gestionnaires ! Et devenez commerciaux de vos innovations, pas simplement, des "oui Monsieur, j accepte". Un clin d œil à Monsieur Seroni: Non monsieur, il ne s agit pas seulement de créer la valeur... Il faut aussi savoir la faire partager... Et inversement. Dire que ce n est qu à l agriculteur de faire le boulot est un peu facile. Déjà qu il est à la base de tout... Et méfiance vis à vis de ce que les conseillers indépendants en Innovation vous vendent. Ne foncez pas bêtement tête baissée. Ne troquez pas le développement agricole contre la bonne aventure.
Répondre