Don de masquesUn nouvel appel à la générosité du monde agricole

| par | Terre-net Média

En pleine pandémie de Covid-19, le Samu Social de Paris en appelle aux dons de masques et d'équipements de protection et s'adresse, entre autres, à la communauté agricole. Depuis le début de la pandémie, les agriculteurs ont par ailleurs fait preuve de générosité à plusieurs reprises, donnant des équipements ou des produits alimentaires au personnel soignant.

Pour lutter contre le Covid-19, le Samu social de Paris réitère son appel aux dons d'équipements de protectionPour lutter contre le Covid-19, le Samu social de Paris réitère son appel aux dons d'équipements de protection (©Pixabay/Terre-net Media)

Le Samu social de Paris, qui lutte contre l’exclusion, a de nouveau lancé un appel aux dons d’équipements de protection. « Nos équipes sont actuellement en première ligne pour tenter de maintenir ouvertes nos structures d'hébergement, de soins de personnes sans-abris, nos maraudes. Mais les salariés, en particulier nos soignants, sont exposés à des risques de contamination au covid-19 compte tenu de la pénurie terrible d'équipements de protection », déplore la directrice de l’organisation, qui a réitéré le 31 mars son SOS auprès du monde industriel, agricole et agroalimentaire.

La communauté agricole dispose en effet de masques, lunettes, combinaisons ou blouses, utilisés pour se protéger des poussières ou lors de l’épandage de produits phytosanitaires, des équipements qui sont aujourd’hui indispensables au personnel soignant en première ligne dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Pour apporter son aide au Samu Social de Paris, contacter Anne Derycke : a.derycke@samusocial-75.fr.

La générosité du monde agricole toujours au rendez-vous

Les agriculteurs n’ont cependant pas attendu d’être sollicités pour se mobiliser depuis le début de la crise. Dans un grand nombre de départements, les Jeunes agriculteurs ont incité les exploitants agricoles à donner au personnel de santé leurs masques FFP2 et FFP3 en surplus, utilisés notamment lors des paillages et épandages de pesticides.

D’autres initiatives ont également été lancées pour apporter des produits fermiers aux soignants, comme celle de Francis Claudepierre dans l’Est. Les start-up agricoles ont de leur côté mis en place une cagnotte permettant d'offrir des repas au personnel médical.

Enfin, les grands groupes se sont également mobilisés, à l’exemple des coopératives sucrières Tereos et Cristal Union, qui ont réorienté une partie de leur activité vers la fabrication de gel hydroalcoolique.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article