Comprendre les phénomènes météoBrouillard ou brume : quelles différences ? et comment se forment-ils ?

| par | Terre-net Média

Le mois de novembre est propice à la formation des brumes et brouillards. Mais finalement, c'est quoi le brouillard ? Comment se forme-t-il ? Est-ce la même chose que la brume ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions sur ce phénomène météo.

Paysage avec brouillardBrume ou brouillard, quelle est la différence ? (©Pixabay)

C’est quoi le brouillard ?

C’est la suspension dans l'atmosphère de très petites gouttelettes d'eau. Elles sont maintenues en suspension par les mouvements turbulents de l'air. Finalement, le brouillard n’est rien d’autre qu’un nuage dont la base touche le sol. Finalement, la sensation d’avoir la tête dans les nuages en cas de brouillard, ce n’est pas qu’une expression ! 

Et comment se forme-t-il ?

Il faut beaucoup d’humidité dans l’air. À partir de ce moment-là, la vapeur d’eau se condense pour donner naissance au brouillard.

Plusieurs éléments favorisent cette condensation : des températures basses ; un taux d’humidité élevé ; un vent ni trop fort, sinon les gouttelettes d’eau se dispersent, ni trop faible sinon elles ne restent pas suspendues dans l’air.

La localisation et l’intensité du brouillard sont difficiles à prévoir car il se forme souvent à petite échelle et la moindre variation des paramètres ci-dessus peut empêcher ou déclencher sa formation.

Enfin, il faut savoir que lorsque les températures remontent ou que le vent se lève, le brouillard disparait naturellement.

Et quand on parle de brume, est-ce la même chose que le brouillard ?

C’est le même phénomène. Seulement, on parle de brume quand la visibilité au sol est comprise entre 1 et 5 km et de brouillard lorsqu’elle est inférieure à 1 kilomètre.

Y a-t-il des saisons et des zones plus favorables à la formation du brouillard ?

Oui, c’est à l’automne que la formation des brouillards est la plus probable. En effet, c’est la saison où on assiste à un refroidissement des températures et à une alternance de périodes anticycloniques et de perturbations.

Et il y a aussi des endroits plus propices au brouillard. Ce sont les zones humides, comme les vallées, les zones forestières, les zones marécageuses ou encore les zones côtières…

En France, le brouillard est très peu présent dans le sud-est. À Nice par exemple, Météo France n’a relevé en moyenne qu’un seul jour de brouillard par an sur la période 1981-2010. En revanche, à la Pointe du raz en Bretagne, c’est en moyenne 85 jours par an, 82 à Limoges ou encore 78 à Mont de Marsan.

Retrouvez aussi le dernier épisode du Podcast de Terre-net et Web-agri : 

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Terre-net Média


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article