[Carte interactive] Sécheresse68 départements concernés par des mesures de restriction de l'usage de l'eau

| par | Terre-net Média

Au 31 juillet 2020, 130 arrêtés préfectoraux sont en vigueur et 68 départements sont concernés par des mesures, locales ou non, de restriction de l'usage de l'eau et de l'irrigation. 5 autres départements sont par ailleurs en situation de vigilance. (Article initialement publié le 01/07/2020 et mis à jour le 31/07/2020)

Sol secAu 23 juillet 2020, 45 départements ont pris des mesures de restriction d'eau.  (©Terre-net Média)

Au 31 juillet 2020, 68 départements sont concernés par des  mesures de restriction d'eau, selon le  site ministériel Propluvia, soit 23 de plus qu'une semaine auparavant. Une évolution des arrêtés préfectoraux pris ces derniers jours qui témoignent de l'inquiétante installation de la sécheresse sur quasiment toutes les régions françaises. Le département le plus touché est la Haute-Vienne, où le préfet a pris un arrêté de crise sur l'ensemble du département, ce qui implique un arrêt des prélèvements non prioritaires y compris des prélèvements à des fins agricoles.

Au total, 24 départements sont concernés par un ou des arrêtés de situation de crise localisée. 16 autres sont en situation d'alerte renforcée localisée, avec une réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50 % (ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine). 28 sont en alerte localisée sur une partie de leur territoire ce qui entraîne, au niveau agricole, une réduction des prélèvements inférieure à 50 % (ou interdiction jusqu'à 3 jours par semaine). Enfin, 5 départements sont en situation de vigilance.

Carte sur les arrêtés de restriction de l'usage de l'eau au 31 juillet 2020 :  

Légende de la carte : Le niveau de restriction indiqué ci-dessus est le niveau maximal arrêté sur une partie (localisée) ou sur l'ensemble (intégrale) du département. D'autres arrêtés de niveau inférieur sont susceptibles d'avoir été également pris. Pour connaître les secteurs du département effectivement concernés par les restrictions,  consultez le site Propluvia qui recense les arrêtés.
!!! Avez-eu l'occasion de découvrir Le quart d'heure agricole" ? Le podcast de Terre-net et de Web-agri. À écouter où vous voulez : dans le tracteur, la moissonneuse-batteuse, la salle de traite ou le hamac !
Retrouvez tout de suite le second épisode > Moisson, marchés, météo... : « l'été sera chaud » ?
Et rendez-vous le 16 août pour le prochain épisode !
Vous pouvez aussi l'écouter sur votre plateforme préférée :  Deezer, Spotify, Youtube, Apple Podcasts, Google Podcasts, Castbox, Podcast Addict, Overcast, etc.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 10 RÉACTIONS


tracteur4
Il y a 7 jours
sur notre commune nous avions des pelles (barrages) sur le domaines publics qui etaient gerees par des agriculteurs aussi bien eleveurs que cerealiers tout se passait tres bien jusqu au jour ou les communes n en t n ont plus voulues donc elles ont ete vendues aux proprietees les plus proches sans aucun droit de regard ou d entretien de notre part comme fut jadis et bien je peut vous dire que de ce jour les pelles n existes plus faute d entretien et de fonctionnement car etant devenu un domaine prive elles ont ete gerees par des incapables qui soit n etait jamais present ou en avez rien a foutre resultats des courses NOUS N AVONT PLUS RIENS PAR LA FAUTE DE BON A RIENS
Répondre
Papy
Il y a 9 jours
Ne pourrait-on pas faire des barrages réglable sur les rivières et même les ruisseaux pour éviter que l’eau parte directement à la mer?
Répondre
Patrice Brachet
Il y a 13 jours
Plusieurs réflexions : quand vous avez la ressource et que des intervenant modifient l appareil de mesure pour fausser les résultats cela s appelle comment ? Deuxièmement on prend 1€ du mètre carré de béton , goudron à tous lés parking de quelques natures que ce soit et par an et à la charge du propriétaire et cet argent on l affecte à des réserves d eau. On pourrait équiper la France entière
Répondre
jean
Il y a 14 jours
empécher de faire des réserves ce n ai pas écologique cela vient des gens anti tout et tous ceux qui parlent de consommation pour l eau sont responsable de la psychose envert l eau
Répondre
marie
Il y a 9 jours
entièrement de votre avis !!!...Agri exaspéré ...
Répondre
gréviste
Il y a 5 jours
entièrement d'accord avec toi ici dans le 63 sécheresse depuis trois ans les ruisseaux coules encore pas mal en haut du village au pied des montagnes sauf que une foi que tous les bobos du village on mis leur pompette pour arroser les gazons à la sortie il ne reste plus grand chose
Répondre
Romain95
Il y a 2 jours
D'un autre côté, une mesure de restriction est prise car il n'y a plus assez d'eau pour continuer à prélevé et le responsable est dans un premier temps une météo capricieuse et dans un deuxième temps, le réchauffement climatique qui commence à montrer ses premiers effets.Et il va falloir que l'on s'adapte car on en est qu'au début de cette catastrophe humaine...
Répondre
agri exaspéré
Il y a 15 jours
des nappes phréatiques au plus bas, et personne ne proteste contre les citadins ou néo-ruraux qui veulent tous avoir leur piscine privée dans leur jardin et/ou leur SPA sur leur terrasse ! Peut on calculer le nombre de millions de metres cubes nécessaires pour ces futilités ? Pourquoi est ce toujours les agriculteurs qui sont limités par les usages de l'eau ? on craint la pénurie d'eau au robinet ? mais personne ne boit l'eau du robinet, du moins en ville ! ils préfèrent acheter des packs d'eau en GMS , quitte à payer 20 à 50 fois plus cher que l'eau du robinet ! Quand songera t on à interdire l'usage de l'eau potable pour les toilettes ? SERIEUX les gars, vous y pensez parfois à ce gâchis ? HONTEUX ! Il suffirait d OBLIGER à récupérer les eaux de pluie de chaque construction partout en France, et il y aurait largement de quoi satisfaire 90% des besoins en eau pour les toilettes ! Qu on commence déjà par cela avant de vouloir interdire l'usage de l'eau aux agriculteurs qui en ont CRUELLEMENT besoin pour avoir un minimum de revenu décent à la fin de k'année, car on l'oublie un peu trop souvent, mais si on interdit l'irrigation quand il fait sec, alors pourquoi autoriser la vente des enrouleurs ?? Et qui pourra me dire comment fera l'agriculteur pour vivre si ses récoltes seront perdues par ces restrictions d'eau ? Pour rappel aux politicards et écolos intégristes, un agriculteur ne fait QUE UNE SEULE RECOLTE par an, donc si la culture est perdue à cause de 3 mois de sécheresse cumulée à 2 mois d'interdiction d'irriguer, c'est 12 mois minimum de perdus pour l'agriculteur ! Et après on va s'étonner du taux de suicide chez les abris ! Pffff Lamentable La France est vraiment gérée par des incapables ! Vivement une bonne GROSSE famine européenne pour que la population se révolte et mette la tête des responsables au bout d'une pique comme jadis !
Répondre
laurent du 79
Il y a 15 jours
Le bassin versant de la Sèvre Niortaise (au niveau de la Tiffardière) fait 1070km2 et reçoit une moyenne 900 millions de m3 par an, depuis le 18 10 2019 la Sèvre a évacué 683 millions de m3 d'eau douce dans la mer (74% des précipitations annuelles, alors qu'il ne faudrait jamais dépasser les 30% ) avec 5 périodes d'inondations ... ça doit être la rivière de France la plus mal gérée ... et ce n'est pas fini !
Si tout le monde avait le bon sens de faire de faire comme les agriculteurs, des réserves d'eau l'hiver (particuliers, villes, industriels, etc ...) pour épargner les nappes phréatiques l'été on ne parlerez jamais de sécheresse !
Répondre
laurent du 79
Il y a 21 jours
après avoir subit des inondations tout l'hiver on va vivre la pire sécheresse jamais connue ! et c'est tout à fait logique puisque Les crues excessives de l'hiver préparent mathématiquement les sécheresses de l'été : https://www.mediaterre.org/actu,20200503184212,1.html
Répondre