[Revue des réseaux] TempêtesLes éleveurs dressent le bilan de Ciara... avant l'arrivée possible de Dennis ?

| par | Terre-net Média

Depuis dimanche, les rafales de vent ont perturbé le travail des éleveurs, notamment la traite, et entraîné des dégâts sur les toitures. Alors que l'heure est au bilan, comme en témoignent leurs posts sur les réseaux sociaux, une nouvelle tempête pourrait arriver en fin de semaine selon certains prévisionnistes.

Alors que le gros de la tempête Ciara est maintenant passé, l'heure est au bilan. Entre dimanche et lundi, le vent violent a balayé le nord de la France. Des rafales à 166 km/h ont été relevées dans le Cotentin ou encore 164 km/h dans les Vosges.

Près d'Amiens, dans la Somme, une tornade s'est même formée dans le sillage de la tempête lundi après-midi dans le secteur de Bertrangles. Les dégâts s'étaleraient sur deux à trois kilomètres. Selon nos confrères de France Bleu Picardie, Xavier Matringhem, agriculteur dans la commune, a vu la tornade passer dans un de ses hangars agricoles stockant des palettes, détruisant tout sur son passage : 

Les éleveurs s'étaient préparés à cette tempête, comme Quentin B, éleveur en Haute-Marne.

Ce que craignent particulièrement les éleveurs laitiers, ce sont les coupures d'électricité au moment de la traite. C'est ce qu'explique Thibault G. dans cette vidéo postée sur Twitter : 

Nombreux sont ceux qui ont donc avancé leur traite dimanche soir par peur des coupures d'électricité en soirée, comme ils l'expliquent sur le groupe Facebook La page des producteurs de lait. C'est le cas de Vale dans les Ardennes ou encore de Louise dans la Somme. Les groupes électrogènes étaient aussi de sortie pour ceux qui en possèdent, notamment pour assurer la continuité dans le fonctionnement des robots de traite.

Après le passage de la tempête, c'est le soulagement pour certains...

... en revanche, pour d'autres, c'est l'heure de constater les dégâts. @Farmer3b a vu son filet brise-vent endommagé : 

Sur le groupe facebook La page des producteurs de lait, Nelly en Moselle indique que la toiture d'un de ses bâtiments s'est envolée provoquant de gros dégâts, l'assurance estime les réparations à 50 000 euros. De son côté, dans la Somme, Élodie déplore quelques toles en moins sur le bâtiment de ses vaches laitières. Pour Damien, c'est une niche à veau qui a été emportée par le vent et qui s'est retrouvée 800 mètres plus loin, dans un arbre.

Et le temps des réparations commence...

Mais les coups de vent ne sont pas terminés pour cette semaine. La Chaîne Météo annonce même sur Twitter l'arrivée possible d'une nouvelle tempête, prénommée Dennis, pour la fin de semaine :

Retrouvez toutes les prévisions météorologiques de vos parcelles en vous connectant sur :

Observatoire météo de Web-agri.fr


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article