Risque sécheresse en 2020Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté particulièrement exposées

| par | Terre-net Média

Le ministère de la transition écologique et solidaire a publié une carte des territoires à risque face au manque d'eau. Les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne-Franche-Comté sont celles où le risque apparaît le plus élevé. Plus globalement, c'est la partie est de la France qui est la plus exposée à ce risque sécheresse.

Lors d'un point sur la situation hydrologique en France, Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire, a présenté le 29 avril dernier une carte des territoires les plus exposés au risque de sécheresse.

Ce sont « les territoires qui présentent les probabilités les plus fortes de rencontrer des pénuries d’eau d’ici la fin de l’été », précise le ministère. « Il convient de rester vigilant sur l’ensemble des territoires, ces résultats donnant des indications par rapport aux situations habituellement rencontrées ».

Sans surprise, c'est la partie est de la France qui est le plus concernée par le risque de sécheresse. Dans son dernier état des nappes phréatiques au 1er avril 2020, le BRGM notait déjà des niveaux bas « pour les nappes de l’extrême sud de la plaine d’Alsace, du couloir de la Saône et du Rhône et de l’est du Massif Central, en raison de déficits pluviométriques enregistrés depuis plusieurs années ».

Risque sécheresse en France à fin avril 2020Risque sécheresse en France : en rouge, risque très probable, en orange, risque probable, en jaune, risque possible. (©Ministère de la transition écologique et solidaire)


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 3 RÉACTIONS


Patrice Brachet
Il y a 102 jours
Administrateur aux Irrigants 24 ce genre d étude je connais en général on met la panique dans un département parce que il y a un chevelu qui a baissé fortement et c est comme ça tous les ans. Après il faut une vraie politique et envie de stocker mais il faut virer la moitié des services gérant la politique de l eau si on veut avancer
Répondre
antoni
Il y a 102 jours
ce genre d'étude coûte pas grand chose, 1 matinée de boulot et c'est plié. C'est tjrs intéressant d'avoir des chiffres sur lesquels s'appuyer même si en ce moment je regarde plus le pluvio que les carto du ministère...
Répondre
Jeuneagri
Il y a 102 jours
Ce genre d'étude en ministère coûte combien??? On a besoin de moyens, de pouvoir stocker l'eau, besoin de solutions... Pas d'études prévisionnistes de quelque chose que l'on sait déjà... Je suis dans un département classé rouge, à quoi me sert cette étude ? À rien ! .... Quelle avancée !
Répondre