TémoignageAnne et Bruno ont quitté leur élevage en Suisse pour s'installer dans le Jura

| par | Terre-net Média

Ils sont suisses et ont été contraints de quitter leur élevage de la Gruyère. Mais rien ne les a découragé puisqu'ils se sont installés dans une nouvelle ferme jurassienne pour produire du Comté.

Cliquez sur la vidéo pour découvrir le témoignage de ces producteurs venus d'ailleurs

« Q uand on a trois enfants motivés comme ça dans l'agriculture, on était vraiment obligé de rester dans ce secteur », explique simplement Anne Fahrni, mère de famille mais aussi éleveuse de vaches laitières.

Anne et son mari Bruno élevaient des vaches laitières en Suisse avant d'être confrontés aux mises aux normes environnementales et de bien-être animal. « On devait investir pour qu'au bout de 30 ans, les propriétaires reprennent la ferme, explique Bruno. Il n'y a pas besoin de réfléchir bien longtemps pour comprendre que ça n'était pas faisable ! »

Après avoir visité des exploitations du Jura, le couple s'est installé à Aromas, en Petite montagne jurassienne, en août 2014. Produisant précédemment du gruyère, ils n'ont pas totalement quitté le fromage puisqu'ils sont entrés dans la filière Comté. « On a bien été accueillis à Aromas, autant au sein de la fromagerie que dans le village », se rassure Anne. 

Techniquement, les éleveurs voient peu de différences par rapport à avant : « Dans le comté, on est lié avec les races montbéliardes ou simmental alors que dans le gruyère on est libre de choisir la race qu'on veut. On est un petit peu passé à la concurrence  », s'amuse Bruno.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article