Webinaire ce lundi midiAgriculture de conservation des sols : les clés pour réussir sa transition

| par | Terre-net Média

Vous vous intéressez à l'agriculture de conservation des sols ? Mais comment démarrer ? Quelles sont les étapes clés pour réussir cette transition ? Sébastien Roumegous, co-président et co-fondateur du Centre de développement de l'agroécologie, nous apportera son expérience et répondra à toutes vos questions lors d'un webinaire lundi 18 janvier 2021 de 13h30 à 14h30. Derniers jours pour s'inscrire !

WebinaireCliquez sur l'image pour vous inscrire au webinaire sur l'agriculture de conservation des sols. (©Alain Van de Kerckhove et Terre-net Média)

Si moins de 5 % des agriculteurs français auraient, à ce jour, fait le choix de l’agriculture de conservation des sols (ACS), ils sont de plus en plus nombreux à s’y intéresser. Parmi les principales motivations : la volonté de préserver les sols et l’environnement, ainsi que le souhait de réduire les charges et les intrants.

Cependant se lancer en ACS implique de revoir le système global de son exploitation avec les trois principes fondamentaux que sont la couverture permanente des sols, l’absence de travail du sol (réduction dans certains cas) et l’allongement des rotations.

Comment réussir alors cette transition vers l’ACS ? Quelles sont les étapes à ne pas négliger ? Réponse avec Sébastien Roumegous, co-président et co-fondateur du Centre de développement de l’agroécologie, qui accompagne notamment les agriculteurs dans ces changements. Vous pourrez lui poser toutes vos questions durant le temps d’échanges.

Pour participer à cette réunion en ligne, lundi 18 janvier 2021 de 13h30 à 14h30 : Inscrivez-vous !

La participation au webinaire est gratuite. La session dure environ une heure : 25-30 minutes de conférence puis 30 à 35 minutes d'échange où vous pourrez poser toutes vos questions à l'intervenant. Inscrivez-vous maintenant.

Côté matériel, juste besoin d'un ordinateur connecté à Internet (ou un smartphone), des haut-parleurs ou un casque audio pour participer, et un micro si vous souhaitez intervenir à l'oral.
> Retrouvez d'autres articles (reportages et infos techniques) sur le sujet avec le tag Agriculture de conservation.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 20 RÉACTIONS


PàgraT
Il y a 8 jours
maxens En l'occurrence, ce sont ceux qui vont arrêter le glyphosate qui vont obtenir un crédit d’impôt ( le fameux HVE labour de Gibero ) ! Au sujet des aides à l'agroécologie, la CR demande qu'elles soient prises au ministère de l'environnement et pas sur le budget PAC. Le stockage du carbone en particulier devrait être financé par le privé ( crédit carbone ) .
Répondre
titian
Il y a 8 jours
Vous les avez vue où ces aides pour l'A2C et les campagnes de dénigrement ?
Seuls les idiots ne comprennent pas que rien n'est parfait, et s'il y a bien un métier où la remise en question est perpétuelle c'est bien l'agriculture.
S'obliger à penser régulièrement contre soi, ça doit être ça avoir les pieds sur terre ou dit autrement le bon vieux sens paysan.
Répondre
maxens
Il y a 8 jours
le problème n'est pas d'être prétentieux, oui tous les jours on apprend, ...mais dans le cas présent, le problème c'est la lobotomisation des esprits, cette campagne médiatique et sectaire qui avec le copinage de ceux qui nous gouvernent veut faire passer l'ACS pour l'alpha et l'omega de l'agriculture, comme si sans ces techniques plus de salut... L'agriculture existait, avec le labour depuis des centaines d'années, toutes les terres ne sont pas équivalente, alors non, il n'y a pas que l'ACS, et vouloir orienter les aides, ou réserver des moyens de productions à cette technique, en crachant sur les collègues qui font autrement c'est scandaleux. Je ne dis pas que le labour est mieux que l'acs, encore une fois il faut voir le contexte, mais je refuse le privilège de certaines aides (comme on en discute dans la prochaine pac ) ou de certains moyens de production (comme le glypho) aux seul utilisateur de cette technique, privilège accordé grâce à une campagne de dénigrement des autres systèmes
Répondre
Atlas03
Il y a 8 jours
C’est pathétique comme résumé.!!
Bref vous êtes un pro .!? Alors respect ..!
Répondre
nanard3
Il y a 6 jours
bio passez plusieurs fois avec des outils pour faire des faux semis, c'est :
exposer le sol au soleil, sa température va augmenter ce qui sera mauvais pour les vers de terre et la vie du sol.
SI cela fait de la poussière : érosion.
Vu que pas de végétation : le sol s'assèche.
Un sol nu va favoriser le réchauffement de l'atmosphère et la sécheresse contrairement à un sol couvert.
Bref, pas top.
Mais bon quand on est enfermé dans une idéologie, on ne peut qu'être aveugle. Et l'agriculture n'a pas besoin d'idéologie. L'agriculture est probablement le seul métier qu'on ne devrait pas mettre ou tenter me mettre dans des cases.
Répondre
PàgraT
Il y a 10 jours
Vous semez quoi les automnes pluvieux ! Et le semis direct sous couvert fonctionne depuis des décennies . Le premier changement c'est la couleur et l'absence d'érosion dès la deuxième année !
Répondre
gamin
Il y a 10 jours
c'est pas moi,c'est lui!!,tu veux pas non plu un bac à sable?
Répondre
bio
Il y a 10 jours
3 ou 4 passages d'outils à dents à 15 jours d'intervalle sans faire fumer le tracteur et tant qu'a faire attendre que çà fasse plu de poussières(chisel 3.5m,canadien 22 dents 5m et vibro 6m écartement 15cm,semi marksem et sans rouleau pour éviter les repiquages et faire germer plus en profondeur,résultat 2 fois moins de gnr que charrue,herse rotative,+reprise avant semis,et si l'ac çà marcherez çà se saurait et vous ne parlez pas des gamelles sur semis de printemps!!,à moins que comme beaucoup ou çà marche les terres sont deja tres généreuses!,et c'est pas en 10 ans que vous allez changer un sol!!
Répondre
Marius
Il y a 8 jours
prétentieux. Pas du tout bio. Mais l'intelligence n'est pas forcément où l'on croit. Faut arrêter de ce prendre le meilleur. Tous les jours l'on apprend... les ânes sont partout et eux ne sont pas prétentieux
Répondre
nanard3
Il y a 8 jours
Dommage, il y a des choses intéressantes en bio.
Répondre