[Vient de paraître] Terre-net MagazineAbreuvement des animaux : quantité et qualité, le cocktail gagnant

| par | Terre-net Média

On a tendance à l'oublier mais l'eau est le premier aliment consommé par les animaux en quantité. Pourtant, en élevage, sa qualité laisse souvent à désirer. Des traitements existent, mais sont-ils sans danger pour le troupeau ? Le point dans le numéro d'octobre de Terre-net Magazine, spécial élevage.

Couverture terre net magazine 69 octobre 2017Consulter Terre-net Magazine en ligne ICI. (©Fotolia, Terre-net Média // Création Terre-net Média) 

Toux, diarrhées, problèmes de croissance... l’eau d’abreuvement peut être à l’origine de nombreuses pathologies animales. Le traitement par chloration limite les risques, à condition de l’utiliser correctement. Une solution alternative, sans produit chimique, commence à se développer. Julien Lecompte l'a installée dans son élevage en Seine-Maritime. Un pari risqué, en raison de son coût, mais qui s'avère gagnant au final. Retrouvez tous les détails dans le Grand angle de Terre-net Magazine n°69 (p. 32-41).

Ce mois-ci, c'est un télescopique qui se retrouve à l'essai, pages 24 à 27 : le TL38.70 HF de Bobcat. Moteur de 130 ch, débit hydraulique de 190 l/min, stabilité... l'engin en a sous le coude ! Qu'en pense l'agriessayeur, Freddy Casseau, éleveur en Mayenne ? Pour le savoir, lire la rubrique dédiée. Deux pages plus loin, arrêtez-vous sur l'article Pleins phares (p. 30-31). Fini la mélangeuse, Thierry et Stéphane Vatelier, producteurs laitiers en Normandie, l'ont remplacée par un robot d'alimentation Lely Vector. Si la rigueur s'impose, ce système leur fait gagner du temps et de l'argent.

Restons dans la thématique économique avec l'article En avant marge, qui compare les coûts de production, les produits et la marge brute des troupeaux holsteins et normands. Selon vous, lesquels obtiennent les meilleurs résultats ? Réponse pages 16-17. Édouard Stockinger, lui, élève des Simmentales en Autriche et atteint un niveau de production rarement égalé dans cette race : 10 500 kg de lait/VL/an (voir le Champ planet'terre p. 14-15). Faites enfin un tour dans les rubriques Performance productions animales et végétales. La première est consacrée aux liens entre les mammites et l'alimentation des laitières, la seconde aux indices de précocité du maïs fourrage, qu'il vaut mieux panacher pour valoriser les parcellaires au potentiel hétérogène.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article