PouletLe Brésil optimiste sur son différend avec l'Union européenne

| AFP

Le Brésil est optimiste sur l'issue de son différend avec l'Union européenne, au sein de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), concernant la classification douanière du poulet désossé et congelé de l'Union européenne, a indiqué le ministère des Affaires étrangères.

Le Brésil, qui juge cette classification protectionniste, fonde son optimisme sur le rapport préliminaire remis jeudi 17 février par l'OMC, a expliqué cette même source.

"Le gouvernement brésilien espère que la teneur du rapport préliminaire sera maintenue dans la présentation finale", a déclaré le coordonnateur des contentieux au sein du ministère, Roberto Azevedo.

Le Brésil, plaignant avec la Thaïlande, affirme que la nouvelle classification douanière des morceaux de poulet désossé et congelé adoptée en 2002 par l'Union européenne est protectionniste et a conduit à une baisse de 80 % des ventes de poulet brésilien depuis juillet 2003, date de son entrée en fonction.

Le manque à gagner a été estimé à 300 millions de dollars annuels (230 millions d'euros) par les producteurs brésiliens.

L'OMC a constitué en novembre 2003 un groupe spécial qui espère présenter son rapport final le 24 mars.

Les parties ont jusqu'au 3 mars pour présenter leurs commentaires au sujet du rapport préliminaire qui est confidentiel.

Après publication du rapport final, s'ouvre un délai de 60 jours pour faire appel.



Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article