PyrénéesUn plan de soutien à l'économie de montagne avec la réintroduction d'ours

| AFP

Le préfet de la région Midi-Pyrénées Jean Daubigny a assuré jeudi 17 février dans un communiqué que la "concertation approfondie" qui doit déboucher "en mai-juin 2005" sur un plan de réintroduction d'ours dans les Pyrénées prévoyait "la mise en place d'un plan de soutien à l'économie de montagne".

Le ministre de l'Ecologie Serge Lepeltier s'est engagé le 13 janvier à doubler d'ici trois ans la population d'ours bruns dans les Pyrénées, estimée entre 14 et 18 individus, un nombre insuffisant selon les scientifiques pour assurer la pérennité de l'espèce.

Les réunions de concertation ont commencé le 11 février à Toulouse avec les responsables du comité de massif à Toulouse, puis à Barcelone avec les autorités espagnoles et andorranes, et les premières propositions économiques ont été présentées le 14 février aux professionnels agricoles et forestiers à Toulouse, rappelle la préfecture.

La Fédération régionale des syndicats d'exploitants agricoles de Midi-Pyrénées a toutefois quitté cette réunion en déplorant que "les services de l'Etat continuent à étudier les modalités de cette réintroduction (...) alors que la majorité des éleveurs reste fermement opposée au projet".

Dans son communiqué, le préfet indique jeudi que "ce premier projet (de soutien économique) va être enrichi par une concertation plus large, et servira de base à la mise en oeuvre de décisions qui pourraient entrer en vigueur au printemps prochain". Il estime que le débat permettra d'enrichir "le plan français de renforcement de la population d'ours (...), dont le contenu sera élaboré en mai/juin 2005".

Selon lui, le gouvernement répondra notamment aux questions sur "les communes concernées (...) l'effectif envisagé des ours réintroduits, (...) l'effectif maximum et les mesures de régulation prévues (...), les mesures prévues pour assurer la sécurité de tous les utilisateurs de la montagne (...) les moyens humains et financiers pour prévenir les prédations, indemniser les surcoûts de travail (...)".



Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article