AuvergneManifestation de producteurs de lait à Clermont-Ferrand

| AFP

Une cinquantaine de producteurs de lait ont protesté, samedi matin, devant un supermarché Leclerc de Clermont-Ferrand contre les marges bénéficiaires prises par la distribution, dites marges arrières, qu'ils assimilent à un "racket", a constaté l'AFP.

"Halte au racket des grandes et des moyennes surfaces!", proclamait les T-shirts des agriculteurs, qui ont distribué des tracts aux clients du magasin, leur expliquant qu'un litre de lait acheté 0,90 euro ne rapportait que 0,28 euro au producteur.

"On est là pour sensibiliser les consommateurs sur cette pratique que l'on dénonce depuis longtemps", a expliqué Jean-Luc Ferret, président de la Fédération des producteurs laitiers du Puy-de-Dôme.

La différence entre le prix auquel le lait est acheté aux producteurs et le prix en magasin "va dans la poche des intermédiaires et des grandes surfaces. On demande que les bénéfices soient partagés entre tout le monde", a-t-il ajouté.

L'enseigne Leclerc n'a pas été choisie par hasard, a poursuivi M. Ferret, qui a affirmé que Leclerc ne s'était pas associé à l'effort de promotion des produits laitiers dans lequel s'est engagée la Fédération du commerce de détail (FCD).



Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article