Environnement"Le loup pas compatible avec le pastoralisme", selon Hervé Gaymard

| AFP

Le ministre de l'Agriculture Hervé Gaymard a estimé jeudi que "le loup n'est pas compatible avec le pastoralisme" en France.

Interrogé par Europe 1 sur la mort de l'ourse Cannelle, abattue lundi par un chasseur dans la vallée d'Aspe (Pyrénées-Atlantique), Hervé Gaymard a jugée celle-ci "absurde et révoltante".

Cannelle, âgée d'une quinzaine d'années, était l'unique femelle de souche pyrénéenne recensée dans le massif des Pyrénées, avec un patrimoine génétique distinct des ours en provenance de Croatie ou de Slovénie introduits dans la région depuis le milieu des années 1990.

Elargissant son propos à la "nécessité de préserver la biodiversité", le ministre a affirmé n'être "pas sûr" de la nécessité de "repeupler" les montagnes françaises de "prédateurs", jugeant que "le loup n'est pas compatible avec le pastoralisme".

Le 9 septembre dernier, Hervé Gaymard avait souhaité une intensification de la chasse au loup, à l'occasion d'une rencontre à Gap avec les représentants des éleveurs ovins des Hautes-Alpes.

Un arrêté ministériel pris cet été autorise l'abattage au maximum de quatre loups dans les Alpes d'ici au 31 décembre, ce que les éleveurs jugent totalement insuffisant.

"J'ai demandé à mon collègue (le ministre de l'Ecologie Serge Lepeltier,ndlr) d'accélérer les prélèvements (abattage,ndlr) car il est intolérable que près d'un mois après la prise des arrêtés, il n'y ait pas eu de résultat", avait ajouté Hervé Gaymard le 9 septembre en estimant que cela illustrait "les difficultés à réguler cette espèce".

Le ministre de l'agriculture avait ajouté que la question d'abattre d'autres loups serait "revue lorsque les quatre loups (dont l'abattage est autorisé, ndlr) seront effectivement prélevés".



Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article