Crise sanitaire34 % des Français feront plus attention à l'origine des produits alimentaires

| par | Terre-net Média

Si la crise sanitaire a constitué un choc pour l'ensemble de la population et a modifié certaines habitudes de consommation, elle n'a pas provoqué pour autant de révolution dans le rapport des Français au développement durable. Néanmoins, 34 % d'entre eux disent qu'ils feront à l'avenir plus attention à l'origine des produits alimentaires, indique un sondage publié en juillet.

Suite au Covid, 34 % des Français déclarent qu'ils feront plus attention à l'origine des produits alimentaires qu'ils consommentSuite au Covid, 34 % des Français déclarent qu'ils feront plus attention à l'origine des produits alimentaires qu'ils consomment (©Pixabay)

Le confinement et les semaines qui ont suivi ont un peu modifié l’attention des Français sur un certain nombre de sujets ayant trait à l’environnement et à leur mode de vie, révèle une étude réalisée fin juin par Harris Interactive pour 4D et WECF et rendue publique en juillet (enquête réalisée en ligne du 22 au 25 juin 2020, sur un échantillon représentatif de 1 040 personnes).

Ainsi, 38 % des Français ont fait plus attention à l’origine des produits alimentaires qu’ils consomment au cours des dernières semaines. Il s’agit du domaine qui a suscité le plus d’attention, devant l’état de santé général (34 %), la consommation de façon plus large (31 %), ou encore la production de déchets (29 %).

Une tendance qui va se poursuivre

Et cette attention devrait se poursuivre à plus long terme, puisque 34 % des Français interrogés déclarent qu’ils seront également attentifs, à l’avenir, à l’origine des produits alimentaires qu’ils consomment.

La biodiversité sera également un domaine de vigilance pour 25 % des sondés, davantage chez les moins de 35 ans (32 %) que chez les plus de 50 ans (21 %) alors que l’importance accordée à l’origine des produits alimentaires est quasiment similaire chez les jeunes (35 %) et chez plus de 50 ans (33 %).

À noter que les motivations principales des changements de consommation restent la santé, pour 51 % des personnes interrogées, la possibilité de faire des économies (43 %) et la protection de l’environnement, du climat et de la biodiversité (43 %).

À l’avenir, 68 % des Français souhaitent que la société française accorde une place plus importante qu’aujourd’hui à la santé et au bien-être de tous, notamment via une alimentation et une agriculture plus durable, révèle aussi le sondage. 63 % estiment que la société devrait s’attacher davantage à l’action en faveur du climat, de la planète et de la biodiversité, 59 % à l’éducation et à la formation pour répondre aux défis de la transition écologique, et 49 % à la compétitivité de la France au niveau mondial.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 6 RÉACTIONS


michel64
Il y a 28 jours
Vous savez bien que les français sont des "girouettes":ce qui est bon la veille est à jeter le lendemain!!!:des producteurs se sont retrouvés avec des commandes de ventes directes sur "les bras" à la fin du confinement :les clients "confinés" sont retournés achetés leurs légumes ,viandes et fruits dans les GMS!!:et oui,question de prix!!:des faux-culs!!
Répondre
Réaliste
Il y a 35 jours
Pour la petite histoire, pendant le confinement la production de farine du moulin local avait trouvé sa place dans les rayons de quelques supermarchés locaux. Et il y a une semaine, article dans le journal, le directeur des magasins en question qui annonce que la farine va être retirée des rayons ça elle ne se vend plus car + chère et les gens ne veulent pas rogner le budget loisirs.
Comme quoi il y a les sondages et il y a la réalité le nez devant le rayon..
Répondre
Détritus
Il y a 36 jours
34% c’est ridicule. Sachant que sur ce chiffre y’en a peut-être 2/3 qui ne feront pas ce qu’il disent quand il seront dans le rayon et qu’il verront un produit moins cher. Ils veulent bouffer pour rien pour mettre 1000€ dans un téléphone ou autre abonnement de musique ou de séries qui les abrutissent encore un peu plus. Le reste c’est pour acheter des fringues hors de prix que des asiatiques payer comme nous fabriquent nuit et jour sans aucune normes. Voilà c’est ça nous on est des ouvriers asiatiques mais avec les normes en plus....
Répondre
Romain95
Il y a 37 jours
Sauf qu'aujourd'hui on peut manger local et de qualité en achetant en supermarché en mettant le prix biensur mais on peut aussi mal manger si on prend les premiers prix. Il en faut pour tout le monde (certains n'ont pas le choix que d'acheter le premier prix) et à chacun d'avoir son libre arbitre.
Répondre
tracteur4
Il y a 38 jours
le consomateur etait content de trouver de la nourriture a sa porte le temps du confinement mais sachez que CHASSER LE NATUREL IL REVIENT AU GALOP donc ils ont repris les supermarhes a tout va car ce qui les interessent ce n est plus la qualites mais simplement le prix car POUR MANGER ILS SONT TRES ECONOMES MAIS POUR DES CONNERIES ILS NE SONT POINT REGARDANT
Répondre
dhurtebise
Il y a 38 jours
le consommateur fait surtout attention à son porte-monnaie...Cela ne le dérange pas d'acheter des produits étrangers si ils sont moins chers! C'est cela la vérité!
Répondre