Génétique animale1 181 vaches laitières gestantes et reproducteurs exportés au Sénégal

| par | Terre-net Média

Début avril, la société roannaise Deltagro Export a déchargé près de 1 160 vaches laitières gestantes et une vingtaine de reproducteurs sur les quais du port de Dakar. Une opération qui témoigne de l'excellence de la génétique animale française et de son dynamisme à l'export.

Sur le port de Dakar, les 1 181 bovins français sont déchargés du bateau après une semaine de voyage depuis le port de Sète.Sur le port de Dakar, les 1 181 bovins français sont déchargés du bateau après une semaine de voyage depuis le port de Sète. (©Sénégal Export)

Assurant une bonne part de l’export de broutards français, la société roannaise Deltagro a exporté, début avril 2017, près de 1 200 vaches et reproducteurs au Sénégal. Dans le bateau amarré sur le quai du port de Dakar, 1 160 vaches laitières, toutes gestantes et de toutes races – Normandes, Holsteins, Montbéliardes, Brunes – et une vingtaine de mâles reproducteurs doivent rejoindre des élevages autour du Lac Rose pour améliorer la productivité laitière des troupeaux sénégalais.

L’opération a été menée dans le cadre d’un projet sénégalais d’autosuffisance en lait. Selon Sénégal Export, les importations sénégalaises de lait représentent chaque année 60 milliards de francs CFA, soit environ 91,2 M€. Dans une volonté de réduire cette dépendance, le pays a décidé de soutenir une soixantaine d’éleveurs de la région du Lac Rose pour améliorer la génétique de leurs troupeaux.

Comme l’exportation régulière de porcs reproducteurs en Chine, l’opération menée par Deltagro Export illustre l’excellence de la génétique animale française et son dynamisme à l’export.

Selon France génétique élevage, la France avait exporté 2,5 millions de doses de semences et 55 000 reproducteurs en 2010, toutes espèces confondues. Des chiffres en nette augmentation ! Selon les chiffres des douanes françaises, repris par l’union des coopératives d’élevage Allice, la France a exporté 2 855 110 doses bovines et près de 20 200 doses caprines. En 2013, environ 45 000 génisses, vaches et mâles reproducteurs avaient été exportés, dont 10 000 vers les pays d’Afrique. Entre décembre 2014 et novembre 2015, ces chiffres étaient nettement supérieurs : 63 000 animaux reproducteurs, dont 15 000 vers l’Afrique.

En savoir plus >> Plus de mille vaches débarquent au port de Dakar (Lien Sénégal Export)

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 10 RÉACTIONS


Franck2294
Il y a 133 jours
Ouais et alors ?
Répondre
vik
Il y a 140 jours
Celles qui sont mortes dans l'eau c un routier qui me la dit
Répondre
isagoud
Il y a 142 jours
OK Franck2294, alors cela vaudrait vraiment le coup de le souligner, car effectivement dans les transports en camion que l'on voit régulièrement, les conditions sont tellement tristes.... Si une entreprise soigne cet aspect, cela mérite d'être souligné pour donner l'exemple et en tant que source d'inspiration, autant que la fierté de la génétique animale française
Répondre
Franck2294
Il y a 142 jours
Moi je veux bien qu'on me parle de bien être animal mais avant de parler il faudrait se renseigner quand même. Je sais pas si l'un d'entre vous a déjà vu l'intérieur de ce genre de bateau ?
Mais moi je peux vous dire que les animaux qui sont transportés en bateau sont bien mieux traités que lors de voyage en camion ou autre.
La c'est des vaches gestantes qui valent quand même un peu d'argent alors c'est sur que le bien être animal est respecté. L'air est ventilé, la litière est changée tous les jours et les animaux peuvent très bien s'abreuver et se nourrir.
Répondre
isagoud
Il y a 142 jours
Bien sûr que non je n'y étais pas, mais la photo est assez parlante. Et encore il n'y a que les animaux qui sont près des grilles qui peuvent voir dehors et bénéficier d'un peu d'air. Vous n'y êtes pour rien, vous faites votre travail de journaliste au service de ceux qui vous rémunèrent mais honnêtement, c'est triste d'en arriver à ce point à négliger la souffrance des animaux avec de seuls objectifs d'image ou éventuels financiers (je parle de la société roannaise en question)...D'ailleurs vous remarquerez que les seuls commentaires à votre article vont dans le même sens que le mien....
A votre disposition pour en rediscuter
Répondre
à isagoud
Il y a 142 jours
Ha bon, vous y étiez "isagoud" ? Qu'est-ce qui vous permet d'affirmer cela ? Il y a sans doute du stress comme pour toute personne qui voyage mais j'ai plutôt l'impression que le bien-être a été bien pris en compte.
Répondre
isagoud
Il y a 143 jours
C'est juste lamentable...vraiment pas de quoi être fier de ces pratiques qui ne tiennent aucun compte du bien-être animal !
Répondre
Caatz
Il y a 147 jours
Pauvres bêtes... 😥😥?卜
Répondre
Patrick
Il y a 143 jours
Le bien être animal, il n'y a quasiment que la France qu'y s'en soucie, surtout à ce point, par contre les pour produits qui reviennent on s'en moque, comme de leur qualité et leur conditions de production en général, c'est pour cela que l'agriculture Française perd sa compétitivité, même les indus Français n'ont pas beaucoup d'exigences pour les produits importés, sauf le prix...
Répondre
vik
Il y a 147 jours
J'espère pour elles qu'elles ont des brumisateurs.Je voudrais bien voir leur bien étre
Répondre