22Juillet
2019
Ceta

La semaine dernière, un jour avant l'examen à l'Assemblée nationale, du traité de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, la Fédération nationale bovine s'était insurgée contre la possibilité d'importer en France de la viande produite à partir d'animaux élevés avec des farines animales et des antibiotiques. Aujourd'hui, veille du vote du Ceta, reporté au mardi 23 juillet, le syndicat déplore que « les députés français soient appelés à ratifier un traité. qui pourra, ensuite, être modifié, sans qu'ils ne soient consultés ».


18Juillet
2019
Accord de libre-échange

Le syndicat agricole souhaite, même si la motion de rejet préalable (136 voix contre et 110 voix pour) n'a pas « mis fin au Ceta », que les députés s'opposent « aux consignes incompréhensibles du groupe majoritaire au moment du vote solennel ». Une centaine de membres de la Coordination Rurale ont manifesté, mercredi 17 juillet, devant l'Assemblée nationale pendant que les députés menaient d'âpres discussions sur ce traité de libre-échange. Celles-ci ont même différé de cinq jours sa ratification, cinq jours que la CR compte utiliser pour « convaincre » de voter contre cet accord.

16Juillet
2019
Ceta et farines animales

L'annonce, lundi 15 juillet, du gouvernement et du rapporteur du projet de loi de ratification du Ceta concernant la possibilité que de la viande canadienne issue de bovins nourris aux farines animales soit importée en France, conforte les craintes des éleveurs et notamment de la Fédération nationale bovine (FNB) de voir de telles importations pénétrer sur le territoire français. Elle suscite également de nombreuses interrogations au sein du syndicat. Des questions qu'il adresse au gouvernement dans un communiqué.