Accord de libre-échange Canada/UE

Ensemble des articles consacrés à l'accord entre l'Union européenne et le Canada, signé en octobre 2013 et qui entrera en vigueur en 2015.

4Octobre
Sommet de l'élevage

Emmanuel Macron propose de construire des abattoirs pour soutenir les éleveurs

« Il n'y a pas de fatalité » : Emmanuel Macron s'est rangé vendredi en Auvergne « aux côtés » des éleveurs bovins en graves difficultés, leur proposant que l'État finance la construction d'abattoirs pour échapper à l'emprise du groupe dominant dans le secteur de la viande, accusé de maintenir des prix trop bas.


3Octobre
Sommet de l'élevage, Jour 2

Des manifs, mais pas (ou peu) de politiques pour les entendre

En ordres dispersés, les syndicats agricoles - FRSEA-JA, la Coordination rurale et la Confédération paysanne - ont choisi le jour le moins « intéressant » sur le plan politique pour manifester dans les allées du Sommet de l'élevage. Conséquences de la sécheresse et du Ceta, mal-être et suicides dans le monde agricole, baisse du prix du lait : les motifs de colères sont pourtant nombreux.

27Aout
Ratification française du Ceta

Le « coup de gueule » de Thibaut Giraud, jeune agriculteur, sur Facebook/Twitter

Suite à la ratification le 23 juillet dernier à l'Assemblée Nationale de l'accord de libre-échange entre la France et le Canada, Thibaut Giraud, jeune agriculteur et vice-président des JA de la Manche, a décidé de pousser un « coup de gueule » sur les réseaux sociaux, et Twitter. Un moyen plus efficace, semble-t-il, que de manifester dans la rue ou de vandaliser les permanences des députés. Pour preuve : sa vidéo a été vue 25 000 fois sur Facebook et 4 000 sur Twitter en une seule journée, avec 4 500 partages au total sur le premier réseau social cité.

21Aout
Lu dans la presse

Dans une tribune publiée dans le Figaro Vox, Anne-Cécile Suzanne, agricultrice en polyculture-élevage dans l'Orne, dénonce la ratification du Ceta, « la dernière consécration du paradoxe français, qui enferme notre agriculture entre quatre murs », ceux de la pression sociétale, de la pression des normes, de la pression anti-élevage, et de la course imposée à la productivité.

12Aout
Accord Ceta et permanences dégradées

Face aux dégradations de permanences de députés LREM par des agriculteurs protestant contre l'accord de libre-échange du Ceta, José Bové a estimé lundi qu'« il y a peut-être d'autres manières d'agir », soulignant que « la non-violence est une arme très efficace ».